Seif al-Islam Kadhafi comparaît devant un juge libyen

17/01/13 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Le Vif

(Belga) Seif al-Islam, fils du défunt dictateur libyen Mouammar Kadhafi, a comparu jeudi devant la cour pénale de Zenten pour avoir tenté de communiquer illégalement avec l'extérieur en juin. C'est sa première comparution devant une juridiction libyenne, a indiqué le parquet.

"La première audience du procès de Seif al-Islam Kadhafi (...) s'est tenue ce jeudi", a indiqué le porte-parole du bureau du procureur général libyen. Ce premier procès devant une cour libyenne est un signal fort de la Libye, qui dispute à la Cour pénale internationale (CPI) le droit de juger le seul fils de l'ancien dirigeant à être détenu dans le pays. Il est accusé d'avoir tenté d'échanger des informations lors de la visite d'une délégation de la CPI le 7 juin 2012 à Zenten où il est détenu. L'équipe venue rencontrer Seif al-Islam à Zenten afin de préparer sa défense devant la CPI avait été incarcérée le 7 juin, et retenue près d'un mois par Tripoli qui les accuse d'avoir porté atteinte à la "sécurité nationale libyenne". L'Australienne Melinda Taylor, qui travaille à la défense de Seif al-Islam, avait été accusée d'avoir apporté un stylo-caméra pendant sa visite et tenté de transmettre à Seif al-Islam une lettre codée de son ancien bras droit, Mohammed Ismaïl, l'un des hommes les plus recherchés par la justice libyenne. Le porte-parole du procureur a ajouté que "le procès a été ajourné au 2 mai 2013". Seif al-Islam, arrêté en novembre 2011, fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI pour des crimes contre l'humanité commis pendant la révolte qui a provoqué la chute puis la mort de Mouammar Kadhafi en 2011. Les autorités libyennes ont déposé le 1er mai une requête contestant la compétence de la CPI à poursuivre le fils du dictateur déchu. (MAHMUD TURKIA)

Nos partenaires