Sécurité des produits: l'OCDE propose désormais un portail internet

19/10/12 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Le Vif

(Belga) Consommateurs, entreprises et autorités gouvernementales disposent désormais d'un portail internet créé par l'Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE), proposant des informations sur les produits non alimentaires retirés du marché en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et en Australie. Le but de l'initiative est de renforcer la sécurité des produits et de mieux protéger le consommateur contre l'achat de produit défectueux.

En se rendant à l'adresse http://globalrecalls.oecd.org, il sera possible de vérifier rapidement si un objet que l'on désire acheter (un jouet, un vêtement, etc.) a été retiré des rayons. Lancé à l'occasion de la Semaine internationale de la sécurité des produits, le site présente l'avantage de donner ces informations dans plus de cent langues. L'Europe dispose déjà avec Rapex, le système européen d'alerte pour l'échange d'informations sur les produits dangereux, d'un outil en la matière. Gobalrecalls devrait copier l'initiative au niveau mondial. En 2011, Rapex a reçu 1.803 signalements de produits non alimentaires considérés comme dangereux, un chiffre en baisse de 20% par rapport à 2010 (2.244 signalements). Globalrecalls devrait renseigner environ 3.000 produits défectueux par an, estime-t-on auprès de l'OCDE. Vêtements et textiles, jouets et véhicules à moteur ont été les produits les plus souvent signalés en 2011, selon le rapport annuel Rapex. Lequel relève encore que plus d'un produit sur deux notifié comme dangereux dans l'UE est d'origine chinoise. (NLE)

Nos partenaires