Vous voyez le visage de Jésus sur un toast ? C'est normal

14/05/14 à 11:15 - Mise à jour à 11:15

Source: Le Vif

Il vous est déjà arrivé de voir le visage du christ sur un toast ? Une vision d'Elvis dans votre café ? Ou un nain de jardin à l'intérieur d'une cacahouète ? Selon les scientifiques, pas besoin de crier au miracle, ni de s'inquiéter. Tout cela est parfaitement normal.

Vous voyez le visage de Jésus sur un toast ? C'est normal

© GF

Il nous arrive à tous de voir des formes dans les nuages ou des figures religieuses dans des endroits inattendus. Le fait de voir des visages dans des objets est un phénomène appelé paréidolie . C'est une sorte d'illusion d'optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe à un élément facilement identifiable. Si cela se produit régulièrement, on ne sait que peu de choses sur le sujet. Mais cela pourrait bien changer.

Des chercheurs canadiens et chinois ont analysé pour la première fois ce qu'il se passait dans le cerveau lorsqu'on reconnaissait un visage dans un motif et ils ont découvert que la reconnaissance s'effectuait dans la partie frontale et le cortex visuel du cerveau.

Une question de vie ou de mort

La plupart des gens pensent que l'on doit être mentalement perturbé pour avoir des "visions". Ce qui fait que signaler ce genre de phénomène peut très vite être tourné en ridicule. Pour Kang Lee, le directeur de l'étude, c'est dommage . "Nos recherches nous démontrent qu'il n'y a rien de plus normal à cela puisque le cerveau humain est programmé pour reconnaitre des visages. Il suffit qu'une forme rappelle vaguement un visage, pour que celle-ci soit interprétée comme telle."

Dans cette étude publiée par Cortex, il ressort que ces visages ne sont pas une vision de notre esprit ou un signe de déficience de notre cerveau, mais tout simplement une réaction physique. Les chercheurs ont aussi découvert que les gens pouvaient voir différentes choses selon ce qu'il s'attendait à voir. La paréidolie est apparue dans notre évolution suite au besoin vital de savoir distinguer nos amis de nos ennemis. Il y a 10.000 ans cela la faisait la différence entre être vivant ou mort. Dans notre monde moderne, l'homme a visiblement gardé cette capacité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires