VIDEO. Un astéroïde géant va frôler la Terre mi-février

06/02/13 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Le Vif

Le 15 février, l'astéroïde 2012 DA-14, de la taille d'un terrain de football, passera à 28 000 km de la Terre. S'il n'y a aucun risque de collision, il pourrait représenter un danger pour les satellites.

VIDEO. Un astéroïde géant va frôler la Terre mi-février

© Belga

Et si la prophétie maya sur la fin du monde avait deux mois d'avance? Un astéroïde de la taille d'un terrain de football se dirige actuellement en direction de la Terre. Mais pas de panique, l'astre, répondant au doux nom de 2012 DA-14, ne devrait que nous "frôler". Lorsqu'il passera au plus près de notre planète, le 15 février, il se trouvera à 28 000 kilomètres. Selon Don Yeomans du programme de surveillance des objets géocroiseurs de la NASA, il s'agit d'un "record de proximité". "Depuis qu'une surveillance régulière a commencé dans les années 1990, nous n'avons jamais vu un si gros objet s'approcher si près de la Terre", explique-t-il.

Selon le chercheur, ce type d'astéroïde frôle la Terre tous les 40 ans et entre en collision tous les 1200 ans. Mais dans ce cas précis, l'orbite de l'astre est suffisamment bien connue pour écarter tout risque d'impact. Et même si c'était le cas, Don Yeomans assure que la collision ne serait pas cataclysmique, notamment en raison de sa nature rocheuse qui ne lui donne pas un potentiel de destruction important.

Risque pour les satellites

En revanche, 2012 DA-14, qui pèse près de 120 000 tonnes, pourrait représenter un risque pour les satellites artificiels, dont une partie se trouve à cette hauteur. Mais selon les astro-physiciens peu de satellites en fonctionnement se trouvent sur son orbite.

Pour les passionnés, il sera difficile de suivre le passage de l'astre: "Cet astéroïde va tracer dans le ciel, se déplaçant d'un degré par minute", assure Don Yeomans. En revanche, les professionnels pourront suivre son déplacement grâce au radar de Goldstone, dans le désert de Mojave. Ils espèrent en apprendre plus sur sa composition.

Par Caroline Politi

En savoir plus sur:

Nos partenaires