Un voyage sur Mars en 39 jours ? La NASA soutient le projet

09/04/15 à 15:35 - Mise à jour à 15:35

Source: Huffington Post

L'agence spatiale américaine a confirmé qu'elle investirait 10 millions de dollars dans un projet révolutionnaire qui permettrait de voyager vers Mars en 39 jours.

Un voyage sur Mars en 39 jours ? La NASA soutient le projet

La NASA s'investit pour poursuivre sa découverte de l'espace avec Mars cette fois. © iStockPhoto

La conquête spatiale se tourne désormais vers Mars. Il faudrait aujourd'hui six mois pour atteindre la planète rouge, et autant voire plus pour rentrer, selon l'écartement des deux planètes. Beaucoup trop pour la NASA qui a décidé d'agir pour accélérer la procédure.

Elle financera, à hauteur de 10 millions de dollars sur trois ans, le projet VASIMR, une fusée à propulsion spatiale. L'objectif de cet investissement ? Atteindre le rang 5 sur l'échelle de "préparation" de la NASA qui en compte 9. Ce qui signifie le développement d'un premier prototype capable de fonctionner pendant au moins 100 heures.

Technique révolutionnaire

Le fonctionnement de cette fusée est analysé depuis plus de cinq ans par la société Ad Astra Rocket Company (AARC). La propulsion se ferait en chauffant de l'argon à plusieurs millions de degrés Celsius pour créer un faisceau de plasma. Il sera propulsé à travers une bobine électromagnétique de diamètre variable pour faire varier la force de la poussée selon les besoins. Le système demandant une grande énergie, il pourrait être alimenté par un réacteur nucléaire. Ce qui permettrait des économies conséquentes puisqu'il ne serait plus question des tonnes de pétrole consommés lors du lancement d'une fusée contemporaine.

Cette décision de la NASA a été prise dans le cadre du programme Next Space Technologies for Exploration Partnerships (lien) (des partenariats pour les futures technologies concernant l'exploration spatiale). Une douzaine de technologies recevront ainsi une aide de l'agence spatiale prochainement.

Malgré tout, un projet aussi révolutionnaire a forcément rencontré son lot de critiques et de sceptiques. Il est très peu probable de voir ce concept utilisé prochainement. Il reste pour le moment à l'état de prototype, et aura besoin de bien plus que cette aide pour être véritablement propulsé.

Par Camille Ledun

En savoir plus sur:

Nos partenaires