Un test de l'haleine pour détecter le cancer

11/08/10 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Le Vif

Un test de l'haleine, aussi bon marché qu'un alcootest, pourrait permettre de détecter un cancer du poumon, du sein, des intestins ou de la prostate, selon une étude publiée mercredi par la revue britannique The British Journal of Cancer (BJC).

Un test de l'haleine pour détecter le cancer

© Reuters

Ce "nez électronique" permettrait de distinguer une haleine saine d'une haleine malade. Des essais ont été menés auprès de 177 volontaires, âgés de 20 à 75 ans, atteints de différents cancers ou non. Les résultats ont montré qu'un test de l'haleine pouvait réagir aux composants chimiques qu'émettent les cellules cancéreuses et dire, quel que soit l'âge et le sexe du patient, de quel type de cancer il s'agit.

Des chercheurs de l'Institut technologique Technion d'Israël avaient déjà annoncé il y a un an qu'un test de l'haleine pouvait permettre de détecter un cancer mais seuls des tests très préliminaires avaient alors été effectués. De plus, seule avait été confirmée la détection du cancer du poumon.

Les essais publiés ce mercredi confirment la détection possible de cancers en l'élargissant aux cancers du sein, des intestins et de la prostate. "Cette étude montre qu'un 'nez électronique' peut distinguer une haleine saine d'une haleine maligne et également les différentes haleines en fonction des types de cancer", a souligné le professeur Abraham Kuten, de l'institut situé à Haïfa.

Selon le BJC, le cancer tue plus de sept millions de personnes tous les ans. Les cancers les plus répandus dans le monde sont le cancer de la prostate, des poumons et du colon chez l'homme, et le cancer des seins, des poumons et du colon chez la femme.

Plus le cancer est découvert tôt, tant que la tumeur est encore localisée, plus il a de chance d'être soigné. Or, les techniques actuelles ne sont pas toujours fiables et nécessitent souvent d'attendre que le cancer se soit généralisé pour pouvoir le détecter.
Si les tests préliminaires se confirment, la détection des cancers par l'haleine signifierait qu'une nouvelle frontière a été franchie dans la recherche médicale. Il serait alors possible de réaliser des diagnostics précoces et précis grâce à un outil simple et bon marché.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires