Un télescope installé au Chili et commandé depuis Liège

09/06/10 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Le Vif

L'Université de Liège (ULg) a présenté le télescope TRAPPIST. Il est installé au Chili, mais commandé à 12.000 kilomètres de là, depuis une salle de contrôle située à Liège.

Un télescope installé au Chili et commandé depuis Liège

© E. Jehin/ESO

L'ULg est la première université belge francophone à s'équiper d'un télescope robotique pour les observations astronomiques. Nommé TRAPPIST, pour TRAnsiting Planets and PlanetesImals Small Telescope, il est installé au Chili, sur la montagne de La Silla, au milieu des terres arides du désert de l'Atacama. Un endroit où les conditions sont idéales pour observer le ciel pratiquement toute l'année. L'ESO (European Southern Observatory) y a d'ailleurs installé ses quartiers depuis 1969.

TRAPPIST aidera les astrophysiciens de l'ULg à mieux comprendre la formation et l'évolution des systèmes planétaires et ce de deux manières : en recherchant et en étudiant d'une part les exoplanètes, des planètes situées en dehors de notre système solaire, et d'autre part, en observant des comètes gravitant autour du soleil.

Le télescope a l'avantage d'être parfaitement autonome. Il peut donc être commandé de Liège, ce qui évitera les coûts de voyage et de séjour sur place. Par ailleurs, appartenant à l'ULg, les chercheurs liégeois pourront effectuer leurs recherches toute l'année sans devoir négocier les temps d'utilisation des appareils, disputés par de nombreuses équipes internationales.

Le projet a été financé par le F.R.S.-FNRS et le FNS (Fonds National Suisse pour la Recherche Scientifique). L'équipe liégeoise, menée par le professeur Pierre Magain, est associée à des astronomes suisses de l'Université de Genève qui, en 1995, avait découvert la première planète gravitant autour d'une autre étoile que le soleil.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires