Un sphinx découvert en Israël pose une énigme aux archéologues

10/07/13 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Le Vif

Un fragment de sphinx égyptien a été découvert dans le nord d'Israël, première découverte du genre dans la région, qui intrigue les archéologues.

Un sphinx découvert en Israël pose une énigme aux archéologues

Le fragment de granit découvert mardi - les pattes avant d'un sphinx - porte une inscription hiéroglyphique au nom du pharaon Mykérinos qui régna il y a près de 4.500 ans, dont la pyramide est la plus petite des trois célèbres Pyramides de Guizeh.

"C'est la seule statue monumentale égyptienne jamais retrouvée dans le Levant ", a indiqué à l'AFP Amnon Ben-Tor, professeur d'archéologie à l'Université hébraïque de Jérusalem.

"Il s'agit aussi du seul sphinx connu de ce roi. Aucun sphinx de ce roi n'a jamais été retrouvé, pas même en Egypte", a précisé l'archéologue, directeur des fouilles sur le site de Tell Hazor, en Galilée, où a été retrouvé le fragment.

M. Ben-Tor a souligné, en plus du nom de Mykérinos, gravé entre les pattes du sphinx, la présence de symboles se référant à la ville d'Héliopolis, une cité antique proche du Caire actuel et où se trouvait le temple abritant la statue. La façon dont le sphinx est arrivé à Tell Hazor n'a pas été élucidée.

Le site archéologique de Tell Hazor, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2005, est le plus important site archéologique d'Israël, s'étendant sur plus de 80 hectares.

En 2010, l'équipe du professeur Ben-Tor y avait déjà découvert un fragment d'un code de lois, vieux de 3.700 ans, similaire au célèbre Code d'Hammourabi, sur une tablette en écriture cunéiforme akkadienne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires