Un manque de pluie à l'origine de la disparition des Mayas

27/02/12 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Le Vif

Selon une étude publiée dans la revue Science, la sécheresse serait bien une des causes de la disparition de la civilisation des Mayas. Toutefois, ce manque de pluie n'a pas été aussi fort que ce que les scientifiques ont estimé pendant des années.

Un manque de pluie à l'origine de la disparition des Mayas

© Reuters

"Aucune estimation fiable n'avait été réalisée sur la gravité de cette sécheresse, mais certains avaient suggéré des scénarios extrêmes", relève le site Fox News.


Les résultats d'une recherche menée par le Centre pour la recherche scientifique du Yucatan au sud du Mexique démontrent que la sécheresse est en partie responsable de la disparition de cette civilisation, bien qu'elle ne fut pas de l'ampleur estimée par les scientifiques pendant de nombreuses années.


Une faible réduction des précipitations annuelles comprise entre 25% à 40%, aurait suffi à épuiser les réserves d'eau de la région entre 800 et 950 après J-C. Le manque d'orage en été est en grande partie responsable de la réduction de ces précipitations.


Ces recherches ont été permises grâce à l'étude de trois lacs et d'une stalagmite précise le site Science et avenir, ce qui permet de connaître l'équilibre "entre l'évaporation et les précipitations" de l'époque.

Un message pour l'avenir


Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), les caractéristiques de la sécheresse responsable de la perte des Mayas présenteraient de nombreuses ressemblances avec celles prévues pour l'avenir dans cette même région. Il s'agirait alors d'un véritable message d'alerte, selon le site de la BBC.


La civilisation maya classique a prospéré pendant près de six siècles et est réputée pour être une des civilisations les plus riches d'Amérique du Sud.

Le Vif.be

Nos partenaires