Un jeune européen sur sept est en surpoids ou obèse

07/12/10 à 16:34 - Mise à jour à 16:34

Source: Le Vif

Malgré de nombreuses campagnes d'information, trop d'adolescents en Europe, y compris en Belgique, sont obèses et/ou fumeurs, ce qui augmente le risque d'accident cardio-vasculaire ou de cancer. L'espérance de vie à la naissance a quant à elle, augmenté de six ans dans l'Union européenne, depuis 1980.

Un jeune européen sur sept est en surpoids ou obèse

© Thinkstock

"Plus de la moitié de la population totale de l'UE est désormais en situation de surpoids et 15,5% est obèse", indique un rapport publié par la Commission européenne et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), mardi à Bruxelles.

Intitulé "Panorama de la santé : Europe 2010", le rapport met en lumière des statistiques préoccupantes. "Un jeune européen sur sept âgé de 11 à 15 ans est en surpoids ou obèse", allant même jusqu'à un sur cinq dans les pays du sud de l'Union européenne comme Malte (29,5%) ; la Grèce (18,8%), le Portugal (18,8%), l'Italie (18,3%) et l'Espagne (16,7%). En Belgique, 13% des jeunes garçons et 10% des filles sont obèses.

En outre, les jeunes fument régulièrement à partir de 15 ans et boivent beaucoup. Au Danemark, en Lituanie, au Royaume-Uni, en Finlande et en Bulgarie, 40% des jeunes de 15 ans avouent avoir été saouls au moins deux fois. En Belgique, ce taux est de 32% pour les garçons et de 22% pour les filles.

Ces données montrent d' "importants écarts entre les pays européens en terme d'état de santé de la population, de facteurs de risques pour la santé, de niveaux de dépenses de santé et de source de financement", ont souligné la Commission et l'OCDE.

"Contraints de réduire leurs déficits budgétaires, les pouvoirs publics dans l'UE sont confrontés à des choix difficiles à court terme : freiner la croissance des dépenses publiques de santé, réduire les dépenses dans d'autres secteurs ou augmenter les impôts ou les cotisation de sécurité sociale", conclut le rapport consultable sur internet.

Conclusion en pourcentage Bien qu'elles soient en baisse, le rapport montre que les maladies cardiaques restent la première cause de mortalité en provoquant 40% des décès dans l'Union européenne. Or, le tabac et l'obésité sont deux facteurs à l'origine de maladies cardiovasculaires et de différents cancers.

Depuis 2000, le nombre de médecins par habitant en Europe a légèrement augmenté dans tous les pays européens, à l'exception de la Slovaquie. On compte en moyenne 3,3 médecins pour 1000 habitants, dans l'UE. Toutefois, la Belgique est sous cette moyenne, avec un taux de 3,0 soit une hausse de 0,8 point de pourcentage par rapport à l'an 2000.

Pour finir, les dépenses de santé en Europe ont progressé plus vite que la croissance économique. En effet, en 2008, les Etats membres de l'UE y ont consacré, en moyenne, 8,3% de leur PNB contre 7,3% en 1998. La Belgique figure dans le peloton de tête européen, les soins de santé y représentant 10,2% de sa richesse.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires