Travailler assis réduit l'espérance de vie

18/05/11 à 12:52 - Mise à jour à 12:52

Source: Le Vif

Passer sa journée assis à travailler derrière un ordinateur augmenterait de 20% pour les hommes et de 40% pour les femmes le taux de mortalité.

Travailler assis réduit l'espérance de vie

© Thinkstock

Employés de bureau, cadres ou ingénieurs, attention, votre boulot vous tue à petit feu. Selon un article du journal italien La Repubblica, traduit dans le dernier numéro du Courrier International occuper un emploi sédentaire serait dangereux pour la santé.

L'American Cancer Society a, en effet, démontré que les personnes assises plus de six heures par jour ont un taux de mortalité 20% supérieur - 40% pour les femmes -à celui des salariés passant moins de trois heures assis sur une chaise. Une étude australienne a également dévoilé qu'occuper pendant plus de dix ans un emploi sédentaire double les risques d'apparition de cancer, notamment colorectal.

Mais sans aller jusque là, le travailleur sédentaire s'expose à de nombreux troubles comme le diabète ou l'obésité. Un homme assis consomme, en effet, trois fois moins de calories que lorsqu'il marche, affirme dans le quotidien Marc Hamilton, chercheur au Centre de recherche biomédicale Pennington, aux Etats-Unis. Conséquence: "Les muscles deviennent aussi réactifs que ceux d'un cheval mort. Cela peut entraîner notre métabolisme dans une spirale négative", explique le professeur.

Irréversible, mais pas définitif

Et pas la peine d'imaginer pouvoir rattraper le temps perdu en venant tous les jours en vélo, en enchaînant les longueurs à la piscine ou en troquant sa pause déj' contre des séances de streching: ces dommages sont irréversibles selon le Dr James Levine de la clinique Mayo aux Etats-Unis. "Rester trop souvent en position assis est nocif" affirme-t-il. D'après lui ni la pratique intensive de sport ni un régime adapté ne peut aller contre les effets de la sédentarisation.

Seules alternatives pour réduire au maximum les risques: se lever régulièrement au bureau, aller à la machine à café, multiplier les pauses pipi ou même se lever pour refaire ses lacets.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires