Surconsommation d'alcool : 21 verres par semaine pour les hommes, 14 pour les femmes

14/12/12 à 16:38 - Mise à jour à 16:38

Source: Le Vif

Le médecin généraliste doit améliorer la prise en charge de la consommation d'alcool de ses patients, ont plaidé la Société Scientifique de Médecine Générale (SSMG) et l'asbl Question Santé vendredi lors d'une conférence de presse. L'alcool fait partie de notre quotidien mais pose problème car il s'agit d'une "drogue licite banalisée", a souligné la SSMG.

Surconsommation d'alcool : 21 verres par semaine pour les hommes, 14 pour les femmes

© Thinkstock

Selon la dernière "Enquête de santé par interview" menée en Belgique, 81% de la population âgée de 15 ans et plus avaient consommé une boisson alcoolisée au cours des douze mois précédant l'enquête. Le Belge consommait en moyenne onze verres de boissons alcoolisées par semaine et 8% des personnes interrogées présentaient une surconsommation d'alcool, d'après les seuils définis par l'Organisation mondiale de la Santé (plus de 21 verres par semaine pour les hommes et plus de 14 pour les femmes).

"Il s'agit de sous-estimations car de nombreuses personnes minimisent leur consommation", a nuancé le Dr Patrick Trefois, responsable de Question Santé. "Mais ces statistiques prouvent que l'alcool fait partie de notre quotidien."

Le médecin généraliste doit dès lors devenir plus performant dans le suivi de la consommation d'alcool de son patient, plaide la SSMG. "Le généraliste peut aider son patient en lui donnant un simple conseil, en le prenant en charge progressivement et avec empathie, sans sermon ou interdiction", a expliqué le Dr Thomas Orban, vice-président de la SSMG.

"Le message sur le tabac est passé. Si le médecin ne connaît pas la consommation de tabac de son patient, il sait qu'il lui manque une information. Il faut désormais aborder la consommation d'alcool de la même manière."

En savoir plus sur:

Nos partenaires