Six innovations qui risquent de changer le monde en 2015

23/02/15 à 16:05 - Mise à jour à 16:19

Source: Belga

La revue du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a dressé une liste de 10 innovations technologiques qui devraient révolutionner le monde dès 2015. En voici six.

Six innovations qui risquent de changer le monde en 2015

Démo de la Magic Leap © Capture d'écran

De l'eau "desalinisée" à grande échelle

De quoi remplir d'espoir les pays où l'eau se fait rare. Une usine de dessalement située à Tel Aviv produit déjà 20% de l'eau potable d'Israël. En 2016, le pourcentage devrait passer à 50%. Les avancées dans ce domaine sont telles que "l'osmose inverse" de l'eau de mer va bientôt devenir compétitive et offrir une véritable solution pour l'accès à l'eau douce aux 700 millions de personnes qui n'ont pas accès à l'eau potable.

Une biopsie liquide pour détecter certains cancers

A partir d'échantillon sanguin, il sera possible de détecter certaines anomalies en séquençant une partie de l'ADN. Utiliser ce test à grande échelle est désormais possible grâce à un moindre coût du séquençage de l'ADN.

Un éléphant qui apparait dans nos mains

D'ici un à trois ans, la Magic Leap devrait faire apparaître des images virtuelles ultras réalistes dans notre quotidien grâce à des lunettes. Si l'objet semble bien réel, seul le porteur des lunettes peut le voir. C'est ce qu'on appelle la réalité cinématique. Le prototype existe depuis 2011, ne reste plus qu'à réduire le format.

Des ballons pour remplacer des satellites

D'ici un an ou deux des ballons stratosphériques gonflés à l'hélium fourniront internet à 60% des gens qui n'y ont pas accès aujourd'hui. Google est à la tête du projet et vient de signer un accord avec l'Agence spatiale française. Ces ballons situés à 20 kilomètres de la surface terrestre auront une durée de vie de plus de 100 jours et coûteront beaucoup moins chers que des satellites.

Le paiement sans contact

Avec l'Apple Pay, lancé fin d'année 2014, un simple contact du pouce sur votre smartphone rend possible le règlement d'un payement. La différence, contrairement aux autres tentatives, c'est qu'ici la technologie a séduit de nombreux usagers aux États-Unis. Cela doit beaucoup au timing, car les payements mobiles ont doublé en 2014, pour atteindre 3.7 milliards de dollars au pays de l'oncle Sam. Mais aussi à l'avènement d'autres applications qui rendent possible d'être payé de façon mobile. Apple peut aussi dire merci à l'effet boule de neige. En effet "ceux qui ont payé deux ou trois fois avec leur GSM, ne retournent pas à leurs anciennes habitudes" selon Ed McLaughlin, responsable des nouvelles technologies chez MasterCard. Apple Pay n'a donc rien inventé, mais l'a rendu visiblement plus simple. De quoi l'installer définitivement dans les moeurs et servir de standard selon le MIT. Et de le voir exploser aussi en Europe cette année.

Des cultures qui poussent beaucoup plus vite

En boostant leur photosynthèse grâce à une modification génétique, des plants de riz ont poussé beaucoup plus rapidement en utilisant moins d'eau et de fertilisant. Cette technique pourrait aussi être d'application pour le blé. Ces deux cultures assurant 40% de l'alimentation mondiale, cette découverte risque d'avoir une réelle portée sur le monde. Petit bémol: la technique est très complexe et coûteuse. Ce qui la rend encore confidentielle pour l'instant. D'ici 15 ans, il devrait en être autrement.

D'autres technologies d'avenir

Le MIT pointe aussi des structures à la fois solides et ultra-légères pour la construction, la communication entre voitures pour prévenir les collisions. Ou encore des cerveaux à l'état embryonnaire pour mieux comprendre des maladies comme l'autisme, la schizophrénie et l'épilepsie. Mais aussi Beacon, une base de données ou encorne un internet de l'ADN, qui reprend de façon anonyme les codes génétiques déjà séquencés dans le monde. Et ce dans le double but de faciliter la recherche et la compréhension sur les maladies génétiques provenant des mutations génétiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires