Première sortie dans l'espace pour l'astronaute français Thomas Pesquet

13/01/17 à 13:39 - Mise à jour à 13:38

Source: Afp

L'astronaute français Thomas Pesquet a entamé vendredi sa première sortie dans l'espace, accompagné par son collègue américain Shane Kimbrough: les deux hommes sont sortis de la Station spatiale internationale (ISS) pour effectuer des travaux sur le système électrique de l'avant-poste orbital.

Première sortie dans l'espace pour l'astronaute français Thomas Pesquet

© Image Globe / NASA

Les deux astronautes ont mis en route la batterie interne de leur scaphandre à 11H22 GMT. Ils doivent mettre en place de nouvelles batteries lithium-ion, qui mesurent approximativement la taille d'un réfrigérateur.

Pesquet, 38 ans, est seulement le quatrième Français à sortir dans l'espace, le onzième Européen.

L'Américain est déjà sorti de l'ISS durant 6 heures et 32 minutes en compagnie de sa compatriote Peggy Whitson pour une première mission du même type la semaine passée.

Cette sortie dans l'espace des deux astronautes peut être suivie en direct sur les sites du Centre national d'études spatiales (Cnes) et de la Nasa.

"Une sortie dans l'espace, c'est toujours extraordinaire. Il y a des risques", a rappelé l'astronaute italien Luca Parminato qui guide Pesquet depuis Houston (Texas).

Les deux astronautes doivent connecter plusieurs grosses batteries lithium-ion de dernière génération, qui pèsent près de 200 kilos chacune, destinées à stocker de l'énergie.

Sur les 48 batteries que compte l'ISS, 12 vieux modèles qui fonctionnaient à l'hydrogène doivent être remplacés par les nouvelles batteries ce mois-ci.

Toutes seront remplacées à terme et les nouvelles batteries devraient durer le temps de l'exploitation de la Station, soit au moins jusqu'en 2024.

Les sorties dans l'espace requièrent une planification méticuleuse des mois à l'avance et une coordination parfaite de la part des nombreux experts formant les équipes de soutien au sol.

Thomas Pesquet s'est ainsi entraîné des heures durant en piscine, avec son scaphandre, avant de partir dans l'espace, afin de savoir exactement quels gestes effectuer et dans quel ordre.

"Demain c'est le grand jour: il va falloir être efficace et prudent", avait-il écrit jeudi sur Twitter. Adepte des réseaux sociaux, Thomas Pesquet partage souvent pour ses abonnés de magnifiques photos prises depuis les hublots de l'ISS.

Rigidité de la combinaison

Deux autres membres de l'équipage de l'ISS, Peggy Whitson et Oleg Novitski ont aidé Shane Kimbrough et Thomas Pesquet à enfiler leur scaphandre.

Les astronautes doivent toujours être attachés à un des supports dédiés de la Station, à l'instar des spéléologues et alpinistes.

Tout au long de la mission, ils doivent vérifier fréquemment l'état de leur scaphandre et tout particulièrement leurs gants. Ces derniers constituent en effet les pièces les plus fragiles des sorties dans l'espace et se trouvent en contact avec le plus d'objets au cours des tâches à effectuer. Le moindre trou dans la combinaison spatiale pressurisée constitue un énorme risque dans l'espace.

La mission doit durer environ six heures et vingt minutes.

Les astronautes peuvent boire de l'eau à la paille grâce à une poche prévue pour cela. La sortie est fatiguante non seulement à cause de sa durée, mais également de la rigidité de la combinaison pressurisée dans le vide de l'espace.

La Station spatiale tourne en orbite autour de la Terre en 90 minutes, ce qui implique une alternance toutes les 45 minutes du jour et de la nuit.

Les deux hommes travaillent donc constamment 45 minutes à la lumière du soleil, puis 45 minutes dans l'obscurité totale. Les scaphandres sont équipés de lumières pour les phases nocturnes, mais lors du lever du jour les astronautes peuvent se retrouver éblouis quelques instants.

Dans la dernière étape, après 25 minutes passées à remettre de l'ordre et procéder à de nouvelles vérifications, le sas d'entrée sera remis sous pression pendant environ cinq minutes. À l'intérieur, Peggy et Oleg se tiendront prêts pour accueillir Shane et Thomas et les aider à s'extirper de leur scaphandre.

Nos partenaires