Pourquoi les bébés sont des génies en maths

02/05/12 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Le Vif

Un professeur de l'université d'Harvard a étudié la façon dont les nouveaux-nés perçoivent leur environnement. Au coeur de ses recherches: le regard des bébés.

Pourquoi les bébés sont des génies en maths

© Thinkstock

Je suis doué en mathématiques, en géométrie et en physique. Qui suis-je? Un nouveau-né! D'après une étude du Dr Elizabeth S. Spelke de l'Université d'Harvard, relayée par le New York Times, les enfants en bas âge appréhendent leur environnement très tôt et de façon très précise.

Ses travaux de recherche sont basés sur ce que les nourrissons perçoivent et sur leurs réactions face à cet environnement. Au coeur de l'étude de la chercheuse: le regard. La vue est en effet le sens qui permet aux enfants d'apprivoiser au mieux ce qui les entoure.

Les bébés comprennent ce qu'ils observent

Ainsi, explique le Dr Spelke, les nouveaux-nés comprennent instinctivement que les objets sont indépendants les uns des autres. Si un objet est partiellement caché, le bébé cherchera à en découvrir la partie occultée: d'abord par le regard puis par le toucher. Plus impressionnant encore, s'il a déjà vu, dans le passé, cette forme cachée dans le présent, il peut l'imaginer!

Les nourrissons comprennent également qu'une chose ne peut pas en traverser une autre. Autre capacité relevée par l'étude: les bébés perçoivent les trajectoires empruntées par des personnes ou des objets. En effet, selon les expériences du Dr. Spelke, un jeune enfant s'attarde longtemps sur une petite voiture lancée à toute vitesse pour tenter, en vain, de passer à travers un mur.
Les tout-petits sont également doués en mathématiques. Ils peuvent notamment estimer des quantités. Ainsi, devant une boite remplie à 80% de balles de ping-pong blanches et à 20% de rouges, ils montrent un grand étonnement si, en plongeant la main dans la boîte, un adulte en sort plus de rouges que de blanches.
Les bébés utilisent aussi des indices géométriques et perçoivent les limites d'un espace. De la sorte, une fois qu'ils savent se déplacer, selon la forme des pièces dans lesquelles ils se trouvent, ils vont emprunter des chemins différents pour faire de nouvelles découvertes. De vrais génies en somme!

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires