Pourquoi le Crioc veut interdire les boissons énergisantes aux moins de 16 ans

25/08/10 à 10:17 - Mise à jour à 10:17

Source: Le Vif

Le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC) plaide pour que les boissons énergisantes soient interdites aux mineurs de moins de 16 ans et que leur étiquetage indique clairement les risques liés à ces produits.

Pourquoi le Crioc veut interdire les boissons énergisantes aux moins de 16 ans

© Thinkstock

Selon une enquête réalisée par le Crioc, en 2010 septante millions de canettes des boissons énergisantes auront été vendues en Belgique, où les ventes progressent de 10% par an depuis cinq ans.

Selon le Crioc, l'étiquetage devrait indiquer quels sont les symptômes que l'on peut ressentir en buvant ces énergisants et les risques accrus encourus quand on les consomme avec de l'alcool. Le Crioc plaide également pour l'interdiction de la publicité pour ces boissons.

Une stratégie de communication inventive pour attirer les jeunes

Selon le Crioc, les marques de boissons énergisantes utilisent une stratégie de communication particulière. En effet, elles ne se contentent pas d'utiliser la publicité classique mais préfèrent être très présentes sur les évènements fréquentés par les jeunes et sponsoriser des activités estudiantines.

Ces marquent font également passer un message fort : la consommation de leurs produits rend plus performant. C'est exactement ce que recherchent les jeunes.

Principalement du sucre et de la caféine

Ces boissons contiennent énormément de caféine (80mg par 250ml). Le Crioc réclame que cela soit indiqué sur l'emballage et mis en évidence près du nom de la boisson. En effet, la caféine est loin d'être anodine, "au-delà de 300 mg, des effets indésirables peuvent apparaître : palpitations, tremblements, anxiété, insomnie, problèmes intestinaux... et dépendance" indique le Crioc.

Ces boissons contiennent également énormément de sucre : comptez neuf morceaux dans une canette de 250ml.

Et avec de l'alcool...

Comme le rappelle le Crioc, la plupart du temps ces boissons sont consommées avec de l'alcool, ce qui réduit la sensation d'ébriété et "empêche le consommateur de garder le contrôle de sa consommation" avec toutes les conséquences que cela peut avoir, avertit le Crioc.

Ainsi selon plusieurs études, "consommer des boissons énergétiques mélangées avec de l'alcool multiplierait par 3 le risque de sortir ivre d'un bar et multiplierait par 4 le fait que le buveur prenne son véhicule malgré son ivresse."

Red Bull se défend

"Le Red Bull Energy Drink est disponible dans 150 pays parce que les autorités sanitaires à travers le monde ont conclu que Red Bull Energy Drink peut être consommé en toute sécurité" a réagi Red Bull.

"Une canette de 250ml de Red Bull Energy Drink contient environ la même quantité de caféine qu'une tasse de café ou thé, à savoir 80mg. La consommation de Red Bull Energy Drink ne doit par conséquent par dépasser la consommation de café ou thé d'une personne", a précisé Red Bull.

Le Vif.be

Nos partenaires