Pour les robots, la curiosité après l'intelligence artificielle ?

04/12/17 à 14:00 - Mise à jour à 14:36
Du Le Vif/L'Express du 01/12/17

Qu'est-ce qui se passe si je pousse sur ce gros bouton rouge ? Et si je tire sur cette corde ? Et derrière la porte, qu'y a-t-il ? On pourrait croire que l'exploration du monde est l'apanage de nos bambins. Mais depuis peu, une poignée de roboticiens travaillent à l'inculquer aux machines.

Ils appellent cela la curiosité artificielle. Communément, les intelligences artificielles (IA) sont modelées par les ingénieurs et " éduquées " en vue d'atteindre un objectif précis. Par exemple, remporter un tournoi de jeu de go. Mais aussi doué soit l'algorithme qui a vaincu le Chinois Ke Jie, numéro 1 mondial de cette discipline, en mai dernier, il serait bien incapable d'accomplir une quelconque autre tâche. Or, notre monde est complexe et mouvant. Pour permettre aux robots de l'appréhender dans sa totalité, des chercheurs travaillent sur des ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires