Pénurie de médicaments : retour à la normale dans 2-3 semaines

27/07/10 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Le Vif

La grève qui a touché le centre logistique de GlaxoSmithKline (GSK) à Evreux, en France, perturbe toujours la distribution des médicaments en Belgique. Le centre fonctionne à nouveau normalement mais les livraisons ne sont pas encore effectives à 100%, a indiqué Ann Eeckhout, porte-parole de l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS). La situation devrait être totalement résorbée dans 2 ou 3 semaines.

Pénurie de médicaments : retour à la normale dans 2-3 semaines

© Reuters

"GSK ne travaille pas encore selon les modes de livraison habituels. Par précaution, les procédures d'urgence sont toujours d'application pour éviter une pénurie de médicaments", explique Ann Eeckhout. Cette alternative de distribution consiste à faire passer les médicaments par une trentaine de grossistes-répartiteurs qui couvrent tout le territoire belge. Ceux-ci ont pour mission d'approvisionner directement les hôpitaux et disposent, pour cela, d'une autorisation délivrée par un inspecteur en fonction du respect des réglementations européennes en matière de transport de médicaments.

"Cependant, les hôpitaux ont toujours recours au service de commande qui leur permet de se procurer des médicaments auprès d'autres grossistes", rappelle la porte-parole.

Des produits toujours en rupture de stock au CHU de Liège Le Centre hospitalier universitaire de Liège n'a toujours pas été livré des médicaments qu'il avait commandé à la firme. Deux produits sont en rupture de stock, indique-t-on à la pharmacie du CHU de Liège. Pour le moment, la santé des patients n'est pas mise en danger. La livraison des bons de commande devrait arriver mardi dans la journée.

Avant ça, GSK avait fait une proposition de livraison pour lundi que le CHU a refusé. "Ils proposaient de nous livrer sur base de notre consommation des 6 derniers mois et non sur base des bons de commande que l'on avait introduits. Ils faisaient tout simplement une moyenne des médicaments utilisés", explique Yvan Huon, directeur de la pharmacie.

Pour le moment, il n'y a pas de conséquence sur la santé des patients. "Si cela continue, cela pourrait poser problème mais si l'on postpose la prise de ces médicaments d'un ou deux jours seulement, les patients ne seront pas mis en danger", assure Yvan Huon.

Une grève de GSK, menée entre le 29 juin et le 20 juillet, avait fortement perturbé la distribution de médicaments dans les hôpitaux.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires