Pas assez de médecins généralistes à la campagne

24/03/10 à 11:06 - Mise à jour à 11:06

Source: Le Vif

Le constat du ministère de la Santé est limpide: il y a pénurie de médecins de campagne. Du coup, une batterie de mesures sont proposées au Parlement afin d'inciter les généralistes à travaillers en milieu rural.

Pas assez de médecins généralistes à la campagne

© Thinkstock

Les conditions de travail trop rudes poussent les généralistes à déserter les campagnes. Une proposition de loi a dès lors été adoptée hier afin de les inciter à revenir exercer dans les campagnes, révèlent les journaux du groupe Vers l'Avenir mercredi.

Cent-soixante-six communes, dont nonante en Wallonie, sont concernées par la pénurie de généralistes, selon le dernier cadastre de la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx. Le parlement fédéral a dès lors adopté mardi une proposition de loi, à l'initiative au départ du bourgmestre de Bièvres, David Clarinval (MR), lançant un dispositif pour inciter les docteurs à revenir exercer dans les villages les plus reculés.

La proposition prévoit notamment un bonus fiscal: les médecins qui s'installent à la campagne verront leur prime d'installation moins imposée. Une partie des heures de garde sera également exonérée.

La résolution énonce dix-huit autres idées plus ou moins concrètes, notamment l'établissement d'un cadastre des médecins généralistes afin d'identifier les zones à faible densité médicale, une diminution de la charge administrative des généralistes, la mise en place d'un dispatching central pour les appels de garde, etc.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires