Parler dans une autre langue nous rend plus tolérants

20/09/16 à 13:33 - Mise à jour à 13:33

Source: Le Vif

Qu'est-ce qui définit ce que l'on est intrinsèquement ? Notre personnalité, notre tempérament, notre morale ? Selon une étude scientifique publiée par Scientific American, la langue que nous parlons jouerait un rôle primordial.

Parler dans une autre langue nous rend plus tolérants

© iStock

Plusieurs équipes de scientifiques se sont demandé comment évolue l'éthique des gens lorsqu'ils parlent une autre langue que leur langue maternelle. Selon les résultats d'études récentes, les gens réagissent différemment s'ils parlent dans une langue étrangère ou dans leur langue maternelle.

En 2014 par exemple, Albert Costa a expérimenté cette théorie sur un groupe de personne avec l'aide du "dilemme du wagon". Il s'agit d'exposer le problème suivant à une personne : un train arrive à toute vitesse vers 5 personnes ligotées sur les voies. Elles sont promises à une mort certaine. Le protagoniste a le choix entre ne rien faire, et du coup, laisser les cinq malheureux se faire écraser, et d'inverser l'aiguillage pour faire passer le train sur une autre voie où une seule personne est attachée. La plupart des gens choisissent de sacrifier une seule personne en modifiant l'aiguillage, peu importe la langue dans laquelle on leur demande de s'exprimer.

Par contre, cela change considérablement lorsque les scientifiques proposent, pour sauver les cinq personnes, d'en pousser une devant le train au lieu de changer l'aiguillage. Au final, le bilan reste le même, une personne est sacrifiée pour en sauver cinq, mais les réactions des personnes étudiées sont pourtant bien différentes. En effet, le geste en question est assez horrible et implique une grande émotion pour les participants.

Ainsi, 20 % des personnes qui s'exprimaient dans leur langue maternelle ont accepté l'idée de pousser quelqu'un sur la voie. Mais ils étaient 50 % à le faire lorsqu'ils s'exprimaient dans une langue étrangère.

Cela peut s'expliquer de différentes façons. Tout d'abord, le fait de parler notre langue ou une autre nous place dans un mode de pensée distinct : soit instinctif et émotionnel (langue maternelle), soit plus réfléchi qui nous pousse à être attentif au bien du plus grand nombre (langue étrangère). Paradoxalement, le fait de nous exprimer dans un langage que nous connaissons moins bien nous pousse à davantage réfléchir, plutôt que de réagir sous le coup de l'émotion.

Nous savons tous que certains mots ne résonnent pas en nous de la même manière lorsque nous les prononçons dans notre langue maternelle ou dans une langue étrangère, qu'il s'agisse d'insultes ou de mots d'amour.

En savoir plus sur:

Nos partenaires