"On est sur le point de comprendre l'après big-bang"

16/12/11 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Le Vif

Le Cern vient d'annoncer avoir réussi à cerner le boson de Higgs. Cette découverte, si elle se confirme, permettrait d'expliquer la formation de la matière. Décryptage avec Alexandre Zabi, l'un des chercheurs qui a participé à l'expérience.

"On est sur le point de comprendre l'après big-bang"

© Cern

Le Cern a annoncé mardi avoir "cerné" le boson de Higgs. Quelle est la portée de cette découverte?

Nous savons à l'heure actuelle que l'univers est constitué de matière, nous savons ce qu'il y a dans cette matière, mais nous ne savons pas quelle est son origine. En bref, nous savons de quoi est fait ce qui nous entoure, mais nous ne comprenons pas comment c'est apparu. Avec l'expérience menée mardi au Cern, on est sur le point de répondre à cette question. Grâce au mécanisme de Higgs, nous avons observé comment certaines particules acquièrent une masse et se transforme donc en matière.

Comment cela fonctionne-t-il?

Le champ de Higgs serait un champ d'énergie qui remplirait l'univers. En entrant en interaction avec lui, les particules se chargeraient en énergie et pourraient acquérir une masse. Les particules élémentaires de ce champ seraient alors les bosons de Higgs. Mais toutes les particules n'interagissent pas de la même manière. La lumière interagit, par exemple, très peu avec le champ de Higgs. C'est comme à la piscine: vous vous mouvez difficilement dans l'eau car la résistance de l'eau vous freine alors que les poissons nagent sans problème. C'est la première fois que ces collisions seraient observées.

Pourquoi le Cern refuse-t-il d'annoncer formellement cette découverte?

Nous sommes absolument certains d'avoir mis le doigt sur quelque chose mais nous souhaitons rester prudents. La démarche scientifique se veut par définition longue et il faut s'armer de patience avant d'affirmer que nous avons trouvé quelque chose de convaincant. A l'heure actuelle, nous n'avons réussi à saisir que trois ou quatre collisions entre les particules et le champ de Higgs. Les résultats que nous avons montrés peuvent tout à fait être simplement des fluctuations statistiques! Cela signifie qu'il est nécessaire de reproduire de nombreuses collisions en 2012 afin de vérifier s'il s'agit bien du boson de Higgs.

Est-ce que cela signifie que vous êtes sur le point de comprendre le big-bang?

Contrairement à ce qui est souvent dit, le but du LHC, l'accélérateur de particules, n'est pas de reproduire le big bang, mais de comprendre les interactions fondamentales entre les particules. C'est-à-dire ce qu'il s'est passé quelques secondes après le big bang. Les expériences menées au Cern ont donc pour but de saisir la consistance de l'univers plus que son origine.

Caroline Politi

En savoir plus sur:

Nos partenaires