Notre personnalité peut changer lorsqu'on parle une autre langue

13/03/17 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Le Vif

Les personnes bilingues sont-elles sujettes au dédoublement de personnalité ? C'est la question que s'est posée une chercheuse américaine de l'université du Connecticut.

Notre personnalité peut changer lorsqu'on parle une autre langue

© iStock

Si vous parlez une autre langue, peut-être avez-vous déjà eu le sentiment que votre personnalité évoluait en fonction du langage utilisé. Il ne s'agit pas seulement d'une impression, notre capacité à parler d'autres langues influerait sur notre manière de nous exprimer et du même coup sur notre personnalité, rapporte Quartz.

En effet, un témoin affirme se sentir "prudent, réservé et inconfortable", lorsqu'il parle russe. Mais lorsqu'il s'exprime en anglais, il se décrit comme "curieux, ouvert et libre". Un autre qui est bilingue anglais-espagnol, affirme se sentir "sophistiqué, élégant et suave" depuis qu'il sait aussi parler le français.

Notre perception d'une culture, associée à une langue, pourrait donc avoir un impact sur notre comportement. Une étude américaine, réalisée en 2006 par Nairan Ramirez-Esparza à l'université du Connecticut, en a fait le constat. L'équipe a interrogé des Mexicains vivant aux États-Unis et parlant parfaitement l'anglais et l'espagnol. Le test évaluait les 5 grands traits de personnalité : l'extraversion, l'agrément, l'ouverture, la conscience de soi et la névrose.

L'étude a démontré que les personnes interrogées se montraient plus extraverties, plus agréables et plus conscientes d'elles-mêmes lorsqu'elles répondaient en anglais. Les chercheurs ont alors déduit que cela venait du fait que les cultures individualistes (comme celle des États-Unis) accordent plus d'importance à l'affirmation de soi, à l'accomplissement et à la sympathie superficielle, tandis qu'il est moins important de se mettre en avant dans les cultures collectivistes (comme celle du Mexique).

Aujourd'hui, l'équipe de Ramirez a réalisé une mise à jour de son étude en demandant aux personnes participantes de rédiger une description d'elles-mêmes et de leur personnalité en 15 minutes.

La chercheuse a alors constaté que lorsqu'ils écrivaient en espagnol, les Américano-Mexicains parlaient d'eux en décrivant leur relation avec leur famille, leur vie de couple et leurs hobbies. En anglais, ils parlaient de leur carrière, de leurs collègues et de leur vie quotidienne. Nairan Ramirez-Esparza attribue ce changement de personnalité et la focalisation sur certaines valeurs et au fait que la langue utilisée conditionne notre comportement.

"La langue utilisée ne peut être dissociée des valeurs culturelles qu'elle véhicule", affirme-t-elle à Quartz. "Nous nous découvrons à travers les valeurs culturelles de la langue que nous parlons". Cet effet est dès lors particulièrement marqué chez les personnes biculturelles et bilingues, car elles ont un encrage solide dans les deux cultures.

Il est également possible que notre personnalité évolue en fonction des réactions des personnes à qui nous nous adressons, affirme la chercheuse qui insiste également sur le fait que le contexte d'apprentissage d'une langue a énormément d'influence.

Il va de soi que si l'on apprend le Mandarin en Chine, entouré de Chinois, nous n'aurons pas la même perception de la culture du pays que si nous l'apprenons sur les bancs de l'école avec une personne non native qui transmettra sa propre perception de la culture chinoise, même si celle-ci est basée sur des stéréotypes. Si vous apprenez une langue en dehors du contexte, il y a donc peu de chance que celle-ci ait un impact sur votre personnalité.

A contrario, les personnes qui apprennent une langue en immersion, lors d'un long voyage par exemple, en discutant avec les natifs, en regardant la télévision locale, ne sont pas seulement en train d'apprendre de nouveaux mots de vocabulaire et des règles de grammaire, elles sont également en train de découvrir un pan de leur personnalité encore inexploré.

Nos partenaires