Migraine ordinaire : le premier facteur génétique est décelé

30/08/10 à 07:49 - Mise à jour à 07:49

Source: Le Vif

Des généticiens ont annoncé dimanche avoir découvert un premier facteur de risque génétique lié aux formes courantes de la migraine, laissant entrevoir de nouvelles voies thérapeutiques pour soulager de ce mal douloureux.

Migraine ordinaire : le premier facteur génétique est décelé

© Thinkstock

Les chercheurs, dont les conclusions sont publiées dimanche sur l'Internet par le journal spécialisé Nature Genetics, ont examiné le profil génétique de plus de 50.000 personnes afin d'établir une comparaison entre les migraineux et les autres. Ils soulignent ainsi une petite variation de l'ADN qui augmenterait le risque d'avoir des migraines de l'ordre d'un cinquième.

Environ 300 millions de personnes dans le monde souffrent quotidiennement de migraine, indique la revue. "C'est la première fois que nous avons pu scruter le génome de plusieurs milliers de personnes et trouver des clés génétiques pour comprendre la migraine commune", commente Aarno Palotie, directeur du consortium international qui a dirigé l'étude au sein du Trust Sanger Institute britannique.

Un lien génétique avait déjà été mis en évidence pour certaines formes rares de migraine mais c'est la première fois qu'on en trouve un dans la forme courante de la maladie. Dans l'étude, le génome de plus de 6.000 migraineux européens (Allemagne, Finlande, Pays-Bas) a été comparé à celui de non-migraineux.

Les patients, recrutés principalement dans des cliniques spécialisées, pourraient ne représenter que les formes les plus sévères de la migraine courante, relève Gisela Terwindt (Pays-Bas), coauteur. Aussi prévoit-elle, avec ses collègues, d'explorer des sujets moins atteints dans l'ensemble de la population.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires