Les scientifiques se mobilisent pour sauver Belspo

02/04/15 à 19:15 - Mise à jour à 19:15

Source: Belga

Une quinzaine de professeurs issus de sept universités de tout le pays ont insisté jeudi, lors d'une conférence de presse au Musée des instruments de musique à Bruxelles, sur l'importance de maintenir la politique scientifique fédérale (Belspo), alors que celle-ci est vouée à disparaître.

Les scientifiques se mobilisent pour sauver Belspo

A l'Institut royal du Patrimoine artistique © Facebook/belspo

L'accord de gouvernement fédéral prévoit en effet la suppression de Belspo. "Alors que l'Europe appelle à investir davantage dans la recherche scientifique, le gouvernement fait exactement le contraire", a déclaré le professeur de l'ULB Frank Pattyn.

Ce dernier est à l'initiative, avec d'autres, de la création du groupe "les amis de la science", qui a notamment lancé la pétition "Sauvons Belspo". Le document a déjà récolté 17.000 signatures, dont celle du Prix Nobel François Englert.

Des professeurs issus de différentes universités du pays ont insisté jeudi sur l'impact positif de Belspo dans leur secteur. Plusieurs d'entre eux ont souligné le rôle important que joue l'institution par rapport à l'identité scientifique internationale de la Belgique.

La communautarisation des pôles d'attraction interuniversitaires (PAI) a également été abordée. "Une étude européenne sur les pôles d'attraction interuniversitaires (PAI), dont il est prévu qu'ils soient communautarisés en 2017, a pourtant démontré la plus-value de leur caractère fédéral", a ainsi souligné Frank Pattyn. "Si on transfère ces PAI en Flandre vers le FWO (Fonds voor Wetenschappelijk Onderzoek), cela rendra la coopération avec la Wallonie encore plus compliquée qu'avec n'importe quel autre Etat membre européen", a-t-il regretté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires