Les Néandertaliens de Spy chassaient le mammouth

19/11/12 à 17:38 - Mise à jour à 17:38

Source: Le Vif

Les Néandertaliens de Spy, dans la région de Namur, chassaient le mammouth au cours de la dernière période glaciaire, révèlent lundi les résultats de l'étude de plus de 10.000 restes fossiles par Mietje Germonpré, paléontologue à l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, et son équipe de scientifiques.

Les Néandertaliens de Spy chassaient le mammouth

© Image Globe

Deux Belges avaient découvert les restes de Néandertaliens, il y a plus de cent ans, dans la grotte de Spy. Mais son patrimoine fossile comprend également des ossements d'animaux du Pléistocène, à peine étudiés jusqu'à présent, indique l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. L'équipe de scientifiques a entre autres identifié les restes de rhinocéros laineux, de chevaux, de rennes et de grands bovidés. Ils ont également découvert des ossements de carnivores tels que des hyènes, des ours et des loups.

Près de 1.200 os de mammouths ont été identifiés, principalement des molaires et des parties de crâne. "C'était donc surtout la tête du mammouth qui était transportée dans la grotte", en déduisent les scientifiques. "Ceci laisse à penser que c'était l'oeuvre de l'homme. La cervelle de mammouth constituait un complément de choix à son régime riche en protéines."

L'âge des mammouths a également fourni de précieuses informations aux scientifiques. La plupart des restes de Spy appartiennent à de très jeunes individus, qui n'avaient pas encore été sevrés et étaient toujours sous la protection rapprochée de leur mère. Ils étaient des proies inaccessibles pour les hyènes, qui s'attaquaient plutôt à des mammouths un peu plus âgés, expliquent les scientifiques.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires