Les malades ont une odeur

29/01/14 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Le Vif

Les chercheurs du "Karolinska Institutet" de Stockholm ont mis en exergue l'odeur particulière émise par le corps d'un individu malade.

Les malades ont une odeur

© Thinkstock

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont injecté des bactéries à certains volontaires et ont ensuite récupéré les molécules odorantes contenues dans leur sueur.

Quarante autres volontaires ont ensuite senti des échantillons de sueur de personnes infectées et de personnes saines. Le résultat est sans appel : ils ont tous décrété que les fioles contenant la sueur des malades avaient une odeur forte et nauséabonde. En revanche, les participants n'ont rien détecté de bizarre pour les autres échantillons.

Lorsqu'un individu est malade, son corps se défend en produisant des molécules pour lutter contre l'infection. Selon les chercheurs, ces molécules seraient responsables de l'odeur détectable dans la transpiration. Certaines maladies seraient connues pour produire une odeur particulière. Par exemple, les personnes souffrant de tuberculoses sentiraient la bière et les diabétiques l'acétone. Les chiens ne seraient donc pas les seuls à pouvoir détecter les maladies grâce à leur odorat, l'être humain le pourrait également.

Suite à cette découverte, un projet a été mis sur pied par le docteur Hossam Haick de l'Institut pour la Science et la Technologie en Israël, afin de créer un nez artificiel, appelé "Na-Nose". Ce nez électronique serait plus performant que l'odorat humain et permettrait aux médecins de détecter les maladies par l'haleine. Cette technologie innovante devra encore attendre avant de pouvoir être commercialisée. Elle est pour le moment testée sur des souris en laboratoire

En savoir plus sur:

Nos partenaires