Les dinosaures ont eu la chair de poule

09/03/11 à 08:52 - Mise à jour à 08:51

Source: Le Vif

Ils ne se sont pas toujours doré la pilule au soleil. Selon des scientifiques, des dinosaures asiatiques, dotés de plumes, auraient été soumis à des hivers rigoureux.

Les dinosaures ont eu la chair de poule

© Thinkstock

Vous les imaginez dans un décor de forêt tropicale, en train de chasser ou de se prélasser sous le soleil brûlant. Détrompez-vous. Tous les dinosaures n'auraient pas bénéficié de températures si clémentes.

Revenons 120 millions d'années en arrière, dans le Nord-Est de la Chine: les hivers sont aussi rigoureux que ceux de Pékin ou du Nord de la France aujourd'hui. Aussi coriaces soient-ils, les dinosaures ont du mal à supporter ces températures. Une récente découverte qui apporte un éclairage nouveau sur la période.

De curieux dinosaures à plumes

Menée par une équipe internationale de paléontologues et coordonnée par Romain Amiot, chercheur au Laboratoire de géologie de Lyon, l'étude sera publiée au cours de la semaine sur le site des compte-rendus de l'Académie américaine des Sciences (Proceedings of the National Academy of Sciences, PNAS).

L'histoire commence à la fin des années 90, par la découverte de fossiles dans un gisement au nord-est de la Chine. Jusque-là, rien d'extraordinaire, pourrait-on penser. Sauf quand les fossiles laissent apparaître de curieux dinosaures, recouverts de plumes...

Se sont-ils adaptés au climat?

Des empreintes de petits filaments à de véritables plumes, en passant par le duvet, ces lézards bien particuliers déclenchent les interrogations des chercheurs. Sont-ils tout simplement bien conservés par rapport à d'autres régions ? Ou se sont-ils adaptés au climat hivernal ? "Ces dinosaures ne pouvant pas voler, on a pensé que leurs plumes pouvaient servir d'isolant thermique", explique Romain Amiot, coordonnateur des recherches et chercheur au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) de Lyon.

Des dents et os d'animaux passés au crible

Afin de déterminer les températures de l'époque, les paléontologues rassemblent des dents et des os de dinosaures, de crocodiles, de tortues et de poissons d'eaux douces. Pour chaque échantillon, la composition d'oxygène est passée au crible: "Ces molécules, préservées lors de la fossilisation, portent en elles des informations sur la température de l'air", détaille le chercheur français.

Une nouvelle image de la préhistoire

Une donnée précieuse pour reconstituer les températures du milieu de vie de ces dinosaures asiatiques. Verdict: les grosses bêtes ont vécu sous un climat frais tempéré, avec des hivers parfois rudes. Alors, pendant que tortues, lézards et autres reptiles à sang froid hibernent, oiseaux, dinosaures et mammifères -au sang chaud- se réchauffent grâce à leurs poils... et leurs plumes! Du dilong, l'ancêtre du T-Rex à l'incisivosaurus, un herbivore aux dents de lapin, les dinosaures asiatiques se seraient parés de leur plus beau ramage pour résister à l'hiver.

Des résultats qui redessinent notre image de la préhistoire: "Les climats de cette période -le Crétacé inférieur- sont similaires à ceux d'aujourd'hui," conclut Romain Amiot. Plutôt modernes ces dinosaures.

Laurie Zénon, L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires