Les accès de colère répétés sont dangereux pour la santé

07/03/14 à 16:16 - Mise à jour à 16:16

Source: Le Vif

C'est en comparant plusieurs analyses réalisées précédemment sur le même sujet que les chercheurs du centre médical de Boston sont arrivés à la conclusion suivante : "Il y a un risque accru d'accident cardiovasculaire peu de temps après un coup de colère". En effet, dans les deux heures qui suivent de grosses crises de colère, les individus auraient plus de risque de souffrir d'une crise cardiaque ou d'un AVC, selon l'étude publiée dans la revue spécialisée The European Heart Journal.

Les accès de colère répétés sont dangereux pour la santé

© Thinkstock

Les chiffres de cette méta analyse sont interpelant. Dans ce laps de temps de deux heures, le risque de souffrir d'un infarctus du myocarde ou d'une obstruction d'une ou plusieurs artères coronaires est multiplié par cinq par rapport au même individu dans un état normal. Le risque de souffrir d'un accident vasculaire cérébral (AVC) est, quant à lui, multiplié par trois tandis que le risque de souffrir d'arythmie est aussi plus élevé.

Des risques augmentent accrus en fonction de la fréquence des colères

Elisabeth Mostofsky, auteure principale de l'étude, ajoute que si les risques augmentent dans les deux heures qui suivent la colère, ils augmentent également proportionnellement à la fréquence des accès de colère. "Même si le risque d'accident cardiovasculaire aigu est relativement faible avec un unique coup de colère, le risque peut s'accumuler pour les personnes ayant de fréquentes colères", insiste-t-elle.

En effet, l'étude indique que pour des personnes en bonne santé, le risque d'accidents cardiaques monterait à 158 par an dans le cas de colères très fréquentes. Pour les personnes présentant déjà des risques cardiovasculaires élevés, les colères répétées sont encore plus dangereuses puisque, selon les chiffres de l'étude, la possibilité d'accident supplémentaire atteint les 657 par an.

En savoir plus sur:

Nos partenaires