Les abeilles domestiques meurent de façon anormalement importante

23/06/10 à 12:32 - Mise à jour à 12:32

Source: Le Vif

On connait les causes du phénomène mais aucune action concrète n'a été mise en place pour les limiter : nos abeilles meurent de façon anormalement importante selon les chercheurs de Gembloux Agro-Bio Tech - Université de Liège.

Les abeilles domestiques meurent de façon anormalement importante

© JupiterImages

En 2010, plus d'une abeille sur quatre n'a pas survécu. Les pertes atteignent 26% en Belgique, (22% en Flandre et 27% en Wallonie). Il s'agit d'une augmentation du taux de mortalité de plus de 6% par rapport à 2009. Le Varroa, acarien parasite de l'abeille, ainsi qu'un manque de diversité biologique seraient les principaux facteurs responsables de l'effondrement des colonies d'abeilles.

Afin de pouvoir quantifier avec précision l'importance de la mortalité des abeilles, l'Unité d'Entomologie fonctionnelle et évolutive de Gembloux Agro-Bio Tech a lancé depuis la saison apicole 2008-2009 un monitoring unique en Belgique. Le phénomène de disparition des abeilles est observé depuis plus de dix ans. En 2008, les chercheurs de Gembloux Agro-Bio Tech ont livré les résultats de quatre années d'études, financées par la Région wallonne. Entre 2004 et 2008, ils ont suivi l'état de santé de plus de 150 ruchers en Wallonie avec pour objectif de mettre en évidence les facteurs de risque liés au dépérissement.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires