Le Prix Nobel de Physique attribué à Serge Haroche et David Wineland

09/10/12 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Le Vif

Le prix Nobel de Physique 2012 a été décerné au Français Serge Haroche et à l'Américain David Wineland pour leurs travaux en physique quantique, a annoncé mardi le comité Nobel. Le physicien belge François Englert, qui faisait partie des favoris pour ses recherches relatives au boson scalaire, n'a pas été récompensé.

Le Prix Nobel de Physique attribué à Serge Haroche et David Wineland

© Image Globe

Le jury récompense Serge Haroche et David Wineland pour "leurs méthodes expérimentales novatrices qui permettent la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels". "Les lauréats ont ouvert la voie à une nouvelle ère d'expérimentation dans la physique quantique en démontrant l'observation directe de particules quantiques individuelles sans les détruire", précise le communiqué de l'Académie royale des Sciences de Suède.

Serge Haroche, 68 ans, avec son collègue de l'Ecole normale supérieure (ENS) Jean-Michel Raimond, a en 2008 réussi à observer le passage du quantique à la physique classique sur un petit paquet de photons, des grains de lumière.

Pour cette expérience, ils ont utilisé un dispositif, capable de piéger pendant très longtemps des photons, ainsi qu'une méthode d'observation des photons qui ne les perturbe que très peu. Ils ont ainsi pu observer le passage des photons d'un état atypique du monde quantique à un état correspondant parfaitement à la physique classique, un phénomène appelé "décohérence" qui s'est déroulé sous leurs yeux.

Comme Serge Haroche, David Wineland, né en 1944, a travaillé dans le domaine de l'optique quantique, "étudiant l'interaction fondamentale entre la lumière et la matière", selon le comité Nobel.

Le physicien belge François Englert était pressenti comme lauréat, au même titre que son collègue britannique Peter Higgs, pour ses recherches sur l'existence d'un boson scalaire, le boson deBrout-Englert-Higgs.

"L'Université libre de Bruxelles félicite les lauréats", indique l'ULB dans un communiqué. "Suite à la découverte du boson de Brout-Englert-Higgs cet été au CERN dans le grand collisionneur de hadrons LHC, plusieurs médias avaient émis l'hypothèse que le Nobel soit attribué cet été au Belge François Englert, Université libre de Bruxelles, et au Britannique Peter Higgs, Université d'Édimbourg, qui ont prédit avec le défunt Robert Brout (Université libre de Bruxelles également) l'existence d'un boson scalaire, le boson de Brout-Englert-Higgs", explique l'ULB.

"La nature du boson découvert cet été sera précisée d'ici le printemps 2013, moment où le grand collisionneur de hadrons LHC s'arrêtera pour deux ans, afin de lui permettre de redémarrer en 2015 à une énergie encore deux fois plus élevée", ajoute le communiqué.

Lundi, le prix Nobel de médecine avait été attribué à un Japonais et un Britannique pour leurs recherches sur les cellules souches: Shinya Yamanaka et John Gurdon.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires