Le premier nouveau anti-tuberculeux depuis 40 ans est Belge

02/01/13 à 07:32 - Mise à jour à 07:32

Source: Le Vif

L'agence américaine des médicaments (FDA) a annoncé lundi avoir approuvé le Sirturo, un traitement contre la tuberculose multirésistante aux médicaments existants, premier nouveau traitement contre cette maladie autorisé depuis 40 ans.

Le premier nouveau anti-tuberculeux depuis 40 ans est Belge

© Thinkstock

"La tuberculose multirésistante est une grave menace à la santé publique dans le monde et le Sirturo offre un traitement qui manquait aux patients ne disposant pas d'autres alternatives thérapeutiques", souligne dans un communiqué le Dr Edward Cox, un responsable de la FDA. "Toutefois, vu que ce médicament comporte des risques importants, les médecins doivent s'assurer de l'utiliser à bon escient et seulement chez des malades qui n'ont pas d'autres choix", insiste-t-il.

La tuberculose multirésistante (MR) qui est en augmentation avec quelque 400.000 cas recensés dans le monde en 2011, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, résiste à l'isoniazide et à la rifampicine,les deux antituberculeux les plus puissants actuellement disponibles. La principale cause de cette multirésistance est une mauvaise application du traitement antituberculeux. Dans la plupart des cas, on peut guérir de la tuberculose en six mois avec une observance thérapeutique stricte, soulignent les médecins. Le Sirturo, produit par le laboratoire américain Johnson and Johnson (J&J), a été découvert par des scientifiques de Janssen, l'unité pharmaceutique belge de Johnson and Johnson. Trouver un médicament pour le traitement de la tuberculose était la passion de Paul Janssen, fondateur de Janssen Pharmaceutica et dont la soeur est décédée de la maladie, explique Paul Stoffels, de J&J.

Utilisé en combinaison avec d'autres antituberculeux, le Sirturo agit en neutralisant un enzyme nécessaire pour que la bactérie responsable de l'infection, le bacille de Koch, puisse se multiplier et se propager dans l'organisme.La FDA a approuvé le Sirturo selon une procédure dite accélérée qui permet à l'agence de mettre sur le marché des traitements contre des maladies graves basé sur les résultats des premiers essais cliniques, dans ce cas sur 440 patients.


En savoir plus sur:

Nos partenaires