Le microcosme originel démystifié ?

30/04/12 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Le Vif

Un micro-organisme très rare a été identifié dans un lac au sud d'Oslo. Ce protozoaire - le collodictyon - pourrait nous permettre d'avoir une meilleure représentation du microcosme originel, soit le début de la vie sur terre.

Le microcosme originel démystifié ?

© Thinkstock - image d'illustration

Des chercheurs norvégiens ont identifié dans un petit lac au sud d'Oslo un micro-organisme très rare. Ce protozoaire - cellule avec un noyau - fait partie des plus anciens organismes eucaryotes vivant actuellement. "Nous avons découvert dans ce lac une branche inconnue de l'arbre de la vie. Il est unique!", a expliqué jeudi Kamran Shalchian-Tabrizi, responsable du Groupe de recherche Evolution microbienne (MERG) à l'Université d'Oslo.

"A notre connaissance, aucun autre groupe d'organismes ne descend aussi près des racines de l'arbre de la vie que cette espèce", a-t-il poursuivi. Selon le chercheur, cet organisme microscopique découvert dans le lac d'As, à une trentaine de kilomètres au sud d'Oslo, "peut servir de télescope pour observer le microcosme originel" et ainsi donner "une meilleure compréhension de ce que fut la vie primitive sur Terre".

Un organisme développé il y a un milliard d'années

Selon les chercheurs norvégiens, l'arbre généalogique du protozoaire du lac d'As démarre aux racines de la vie eucaryote, qui comprend tous les organismes multicellulaires (animaux, plantes, champignons), ainsi que quelques eucaryotes unicellulaires comme les protozoaires. "Le micro-organisme est parmi les plus anciens des organismes eucaryotes vivants que nous connaissons. Il s'est développé il y a environ un milliard d'années, à une centaine de millions d'années près", a déclaré Kamran Shalchian-Tabrizi. Les organismes eucaryotes possèdent un noyau qui contient l'ADN de la cellule, contrairement aux procaryotes (bactéries).

Les chercheurs savent encore peu de choses sur Collodictyon, le protozoaire d'As: il vit dans la vase, mesure entre 30 et 50 micromètres (un micromètre = 0,001 millimètre) de long et est peu "sociable". Ils ne l'ont trouvé nulle part ailleurs que dans le lac d'As. "C'est fascinant de pouvoir encore trouver ces sortes d'organismes, après tant d'années", a déclaré Kamran Shalchian-Tabrizi. Collodictyon a été découvert pour la première fois dans le lac d'As il y a une vingtaine d'années par des chercheurs de l'université d'Oslo, qui "ne savaient pas à l'époque combien il était important", a-t-il ajouté.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires