Le gouvernement trop laxiste sur les bactéries présentes dans la viande de b½uf

25/05/13 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Le Vif

La bactérie BLSE, résistante aux antibiotiques, menace la santé publique. Elle est présente dans une grande quantité de nos viandes et le gouvernement n'en fait pas assez pour lutter contre cette bactérie, affirme un professeur de l'université d'Anvers.

Le gouvernement trop laxiste sur les bactéries présentes dans la viande de b½uf

© Thinkstock

Herman Goossens, professeur microbiologie à l'Université d'Anvers et expert international dans le domaine des antibiotiques, lance un avertissement dans De Standaard et Het Belang van Limburg ce samedi. Une grande partie de la viande de veau, du boeuf et de la viande de poulet de nos supermarchés est infectée par la dangereuse bactérie BLSE, résistante aux antibiotiques. Herman Goossens tire la sonnette d'alarme : "cette bactérie est l'une des plus grandes menaces pour la santé publique. C'est un danger très sous-estimé."

Des mesures nécessaires

La présence de bactéries BLSE est en augmentation car les agriculteurs administrent trop d'antibiotiques à leurs animaux. Une récente étude réalisée par l'organisation de consommateurs néerlandais montre que les bactéries apparaissent dans plus de sortes de viandes que ce qui était supposé. Selon Herman Goossens, les chiffres sont similaires en Belgique.

Les Pays-Bas ont pris toutes les mesures nécessaires pour diminuer la présence ce cette bactérie. L'Europe étudie également la possibilité d'introduire des règles plus strictes quant à l'administration d'antibiotiques aux animaux. En Belgique toutefois, selon Herman Goossens, le secteur agricole doit encore faire de gros efforts. L'autorégulation, comme le préconise le secteur, n'est pas suffisante.

M.G.

En savoir plus sur:

Nos partenaires