Le dinosaure avec ses griffes de 25 cm était en fait un "monstre gentil"

22/10/14 à 21:57 - Mise à jour à 22:06

Source: Belga

Un énigmatique dinosaure de la taille d'un bus, parfois dépeint comme un redoutable tueur carnivore sur la base de griffes fossiles découvertes il y a une cinquantaine d'années, était en fait un géant pacifique, selon une nouvelle étude. Deinocheirus mirificus n'utilisait pas ses griffes de 25 cm de long pour déchiqueter ses proies ni même pour grimper aux arbres, selon l'étude publiée mercredi dans la revue Nature. Ce monstre gentil, essentiellement herbivore, se servait de ses bras de 2,4 mètres de long pour creuser et récolter des végétaux, selon les auteurs de l'étude.

Le dinosaure avec ses griffes de 25 cm était en fait un "monstre gentil"

Une réprésentation du Deinocheirus mirificus © Wikipedia

Il vivait il y a 70 millions d'années là où se trouve actuellement le désert de Gobi, en Mongolie. Son profil très incomplet a longtemps été construit uniquement à partir des ossements imposants d'une paire de bras aux griffes redoutables, une poignée de côtes et des os de l'épaule découverts en 1965.

Mais la découverte de nouveaux fossiles, y compris un crâne volé récupéré cette année auprès d'un collectionneur privé, permet de brosser un portrait plus complet du plus grand membre connu d'une famille de dinosaures appelés Ornithomimidés, ou "dinosaures autruches". "Deinocheirus s'avère avoir été un gentil géant qui se nourrissait principalement de plantes herbacées et de petits poissons, et non pas un horrible dinosaure carnivore", a déclaré à l'AFP Yuong-Nam Lee, de l'Institut coréen des sciences de la terre et des ressources minérales, à Daejeon.

Mesurant 11 mètres et pesant plus de six tonnes, Deinocheirus était un animal lent, dépourvu de dents, qui avait besoin d'avaler des cailloux pour broyer son dîner. Sa bouche en forme de bec de canard lui permettait de fouiller à la recherche de végétaux tendres, sur terre et dans les eaux peu profondes. Il complétait probablement son régime alimentaire en pêchant de petits poissons, suggèrent les chercheurs. Les os de ses pieds, larges et aplatis, auraient empêché l'animal de s'embourber.

En savoir plus sur:

Nos partenaires