Le compte à rebours est enclenché pour le tourisme spatial

04/04/18 à 14:00 - Mise à jour à 14:07
Du Le Vif/L'Express du 29/03/18

Richard Branson, fondateur de Virgin, et Jeff Bezos, patron d'Amazon et créateur de Blue Origin, assurent être en mesure de propulser de riches touristes dans l'espace dès cette année. Réaliste ?

Quitter la Terre, rejoindre l'espace, voler en impesanteur tout en observant la planète bleue, ses continents et ses océans. Une expérience qui en fascine plus d'un, mais vécue par quelques élus seulement. " Il y a le coup de pied aux fesses au décollage, se rappelle l'astronaute français Jean-François Clervoy, de l'Agence spatiale européenne, vétéran de trois missions spatiales avec la Nasa. Puis le ciel qui devient noir à 30-40 kilomètres d'altitude. Et, bien sûr, l'impesanteur : cette sensation de flotter, ou plutôt de ne plus sentir qu'on pèse quelque chose, d'oublier qu'on est un poids... Mais ce qui marque le plus sur le plan philosophique et spirituel, c'est la vue de la Terre. C'est spectaculaire. " Outre les professionnels, de richissimes passionnés ont aussi pu s'offrir, à partir de 2001, un voyage de quelques jours à bord de la Station spatiale internationale (ISS), moyennant 20 à 35 millions de dollars. Ce tarif, la disponibilité limitée des places dans les fusées Soyouz et l'arrêt de ce programme touristique en 2009 n'ont permis qu'à sept multimillionnaires d'en profiter. Et depuis ? L'espace est redevenu l'apanage des pros, mais continue de faire rêver.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires