Le Bruxellois ne dort pas bien

15/07/10 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

Source: Le Vif

Près d'un Bruxellois sur deux est perturbé pendant son sommeil à cause du bruit, selon les résultats de l'Enquête 2008-2009 qui traite de la relation entre la santé et la société en Belgique. Cette enquête a été menée en 2008 auprès de 11.250 personnes, tirées au sort dans 159 communes, par l'Institut Scientifique de Santé Publique.

Le Bruxellois ne dort pas bien

© Thinkstock

Un Belge sur quatre déclare avoir le sommeil perturbé (5 pc beaucoup ou extrêmement et 21 pc légèrement ou moyennement).

Cette gêne se reflète donc davantage dans la capitale (48 pc) avec pour principales causes le bruit de voisinage (26 pc), le bruit du trafic routier (24 pc) et le bruit du trafic aérien (20 pc).

En Région wallonne, les raisons sont semblables mais moindres, avec respectivement 12 pc, 10 pc et 4 pc.

De plus, près d'une Belge sur cinq (18 pc) déclare avoir été gênée en 2008 par des facteurs environnementaux tels que la pollution de l'air (6 pc), le bruit dû à la circulation automobile (5 pc), les vibrations (5 pc) et les bruits de voisinage (4 pc).

Les personnes qui résident en ville (24 pc), à Bruxelles en premier lieu (39 pc), sont les plus affectées par ces problèmes d'origine environnementale par rapport à celles vivant en zone semi-urbaine (13 pc) ou rurale (12 pc).

L'Enquête de santé est réalisée tous les 4 ans par l'Institut Scientifique de Santé Publique avec le soutien de toutes les instances politiques compétentes en matière de santé (fédérales, communautaires et régionales).

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires