La Nasa a observé la pulvérisation d'une planète par une "étoile de la mort"

23/10/15 à 10:56 - Mise à jour à 15:17

C'est une première. Des astronomes de la Nasa ont pu observer la destruction d'une planète semblable à la Terre. Cela pourrait peut-être arriver à notre système solaire dans plusieurs milliards d'années.

La Nasa a observé la pulvérisation d'une planète par une "étoile de la mort"

Illustration de la désintégration d'un corps céleste. © MARK A. GARLICK / NASA

Certaines étoiles sont capables de détruire des planètes. Le téléscope Kepler a permis à des scientifique de la Nasa d'observer, en temps réel, une naine blanche attirer et désintégrer une planète semblable à la Terre, rapporte FrancetvInfo.

"C'est quelque chose qu'aucun humain n'a jamais observé auparavant. Nous assistons à la destruction d'un système solaire", a assuré Andrew Vanderburg, chercheur au Centre d'astrophysique Havard-Smithsonian et principal auteur de l'étude publiée dans la revue Nature.

"L'étoile de la mort"

La Nasa évoque une étoile "cannibale". Le centre d'astrophysique, quant à lui, la compare plutôt à la "Death Star", issue de l'univers de Star Wars, qui peut détruire une planète avec un superlaser. Cependant, l'étoile observée par la Nasa n'a pas de superlaser, mais bien une gravité très puissante.

Lorsqu'il a capturé l'évènement, le télescope Kepler était braqué sur la naine blanche WD 11451017 dans la constellation de la Vierge, à 570 années-lumière du Soleil. Une naine blanche est une petite étoile en fin de vie. Après s'être changée en géante rouge, l'étoile, qui est du même type que notre Soleil, s'est changée en naine blanche, un corps extrêmement dense.

En observant l'évolution de la luminosité de cette étoile, les scientifiques ont vu qu'elle diminuait toutes les 4h30 ou 5h. Un corps céleste tournait autour d'elle, réduisant à intervalles réguliers sa lumière. En outre, "la planète, comme une comète, laissait une traînée de poussière, ce qui témoigne de sa destruction continue sous les yeux des astronomes", explique Sputniknews.

Désintégration de la Terre dans cinq milliards d'années ?

Le scientifique Andrew Vanderburg estime qu'il s'agit de la première preuve de la désintégration de planètes rocheuses happées par la gravité d'une naine blanche.

Le sort de cette planète évoque peut-être l'avenir, très lointain, de notre Terre. Dans environ cinq milliards d'années, le Soleil pourrait lui aussi se transformer en géante rouge, puis en naine blanche. "Les planètes environnantes seront, elles aussi, désintégrées. Mercure, Vénus et potentiellement la Terre seront carbonisées", explique BFMTV.

Nos partenaires