La chirurgie pour lutter contre le diabète ?

27/03/12 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Le Vif

Deux études publiées par The New England Journal of Medicine ont démontré que les interventions chirurgicales sont plus efficaces que les régimes alimentaires et les traitements médicamenteux pour lutter contre le diabète.

La chirurgie pour lutter contre le diabète ?

© Thinkstock

Deux études médicales, une première menée aux États-Unis et la seconde en Italie, ont abouti à la conclusion que les interventions chirurgicales, et notamment l'ablation de l'estomac, seraient plus efficaces dans la lutte contre le diabète que les traitements antidiabétiques, les régimes alimentaires et l'exercice physique.

Outre une réduction considérable du diabète chez les patients souffrant de cette maladie, ces opérations permettraient de prévenir de l'obésité.

La première étude menée aux États-Unis et baptisée Stampede, a concerné 150 personnes souffrant d'obésité à des degrés divers et répartis en trois groupes. Le premier a subi une thérapie classique impliquant exercices physiques, régime alimentaire spécifique et médicaments. Les patients du deuxième groupe ont combiné antidiabétiques et pontage gastrique, encore appelé by-pass (ou anneau) permettant de réduire l'estomac jusqu'à 2 ou 3% de son volume initial. Outre un traitement médicamenteux, le troisième groupe a quant à lui subi une ablation partielle de l'estomac visant à réduire le volume de celui-ci de 75 à 80%.

Un an plus tard, l'expérience a alors montré que les patients des deux derniers groupes avaient considérablement réduit leur poids en comparaison avec les patients du premier groupe. Un plus grand contrôle de leur diabète ainsi qu'une moindre dépendance aux antidiabétiques ont également pu être constatés chez les patients du deuxième et troisième groupe.

La seconde étude menée en Italie a également abouti à des résultats spectaculaires en matière de lutte contre le diabète.

Le Dr Philip Schauer, professeur de chirurgie à la Cleveland Clinic a toutefois expliqué qu'en dépit des bienfaits de ces interventions, celles-ci n'étaient jamais sans risques.

Le Vif.be

Nos partenaires