L'origine de l'eau sur Terre expliquée grâce aux roches volcaniques ?

13/11/15 à 11:07 - Mise à jour à 11:31

Selon une nouvelle étude, l'eau serait présente sur la Terre depuis la formation de la planète.

L'origine de l'eau sur Terre expliquée grâce aux roches volcaniques ?

© iStock

L'origine de l'eau sur la Terre intrigue les scientifiques depuis des décennies. Des comètes de glace ayant heurté la Terre semblaient être, selon certaines théories, des donneuses d'eau naturelles. Mais de nombreuses comètes ont une chimie de l'eau différente de celle des océans terrestres.

Une étude, publiée le 12 novembre 2015 dans la revue Science, dit avoir des preuves en faveur d'une autre théorie. L'eau serait présente depuis la formation même de notre planète, piégée dans des grains de poussière qui se sont regroupés pour faire une planète. Des mesures prises à partir de roches volcaniques suggèrent qu'au moins une partie des eaux de la Terre pourraient avoir de telles origines primitives.

Dans le manteau terrestre

"La Terre est comme un avocat", explique Steve Mojzsis, géologue à l'Université Boulder (Colorado). La peau et le noyau de l'avocat sont un peu comme la croûte et le noyau de la terre, et entre les deux se trouve le fruit, comparable au manteau de la Terre.

Au cours de l'histoire de la planète, les forces tectoniques ont façonné ensemble la croûte terrestre et le manteau supérieur, en ajoutant au mélange de nouveaux matériaux lorsque la Terre est entrée en collision avec d'autres éléments rocheux du système solaire. Mais les parties les plus enfouies du manteau terrestre sont restées assez intactes et peuvent donc donner des indications sur la formation de la planète.

Coupe transversale de la Terre.

Coupe transversale de la Terre. © iStock

Pour chercher une "signature chimique" de l'eau à ses débuts, Lydia Hallis, scientifique étudiant les planètes à l'Université d'Honolulu (Hawaï), et ses collèges ont étudié les roches volcaniques. Les échantillons analysés proviennent d'Islande et de l'île de Baffin (Canada), où sont présents des matériaux qui ont jailli du plus profond du manteau terrestre.

Lorsque ce matériau monte à la surface de la Terre et se répand comme de la lave, il peut rapidement se durcir et emprisonner de l'eau et d'autres composés provenant du manteau dans des bulles cristallisées. Localisées au microscope, ces régions peuvent alors être analysées pour révéler leur composition.

Selon les résultats obtenus, les scientifiques ont conclu que 20% des échantillons d'eau pourraient avoir été présents lors de la formation de la Terre.

Cependant, selon les scientifiques, il n'existe pas une origine unique de l'ensemble de l'eau de la Terre. "L'eau que nous avons obtenue peut être un mélange d'eau de différentes origines, incluant celles auxquelles on n'a pas encore pensé", explique un astronome américain à Nature.

En savoir plus sur:

Nos partenaires