L'odeur de l'âge : c'est les vieux qui sentent le moins mauvais

05/06/12 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Source: Le Vif

Notre odeur nous suit toute notre vie, mais elle évolue avec les années. Des chercheurs américains dévoilent dans le magazine Plos One que l'odeur de vieux existe bel et bien. Elle a même une utilité bien précise puisqu'elle nous permet de déterminer l'âge de ceux qui nous entourent .

L'odeur de l'âge : c'est les vieux qui sentent le moins mauvais

© Belga

On sait depuis longtemps que ce phénomène existe chez des animaux comme les souris ou les lapins et que cela leur permet d'établir l'âge des différents individus. Cette disposition naturelle s'est probablement transformée en avantage dans l'évolution de l'espèce puisque cela permet d'éloigner les plus âgés, et donc les moins fertiles.

On peut sentir l'âge des autres. C'est en partant de ce postulat qu'un groupe de chercheurs a tenté de savoir si ce phénomène était aussi applicable à l'homme. Pour cela ils ont séparé les individus en trois groupes. Les jeunes (20-30 ans), l'âge moyen (45-55 ans), et les vieux (75-95 ans). Ils ont ensuite demandé à 41 jeunes de sentir les T-shirts des différents groupes.

Les vieux sentent moins mauvais que les jeunes

Dans un premier test, les candidats-senteurs ont dû rassembler les t-shirts tests par odeur similaire. Rapidement, ils ont su déterminer quelles odeurs appartenaient aux personnes âgées et même à distinguer l'âge moyen et les jeunes, ce qui tend à prouver que chaque tranche d'âge à une odeur typique. Un second test qui leur demandait de classer les odeurs selon qu'elles étaient plus ou moins agréables a révélé une chose plus surprenante encore. C'est l'odeur des personnes âgées qui a été globalement jugée comme plus agréable que celle des jeunes (a contrario, celle qui sentait le plus mauvais était celle des hommes entre 45 et 55 ans) .

Étonnant, lorsqu'on connaît la mauvaise réputation dont souffre l'odeur des personnes âgées. Au point que cette odeur si typique a même un nom en japonais: kareishu. Il est vrai que la perception des odeurs est souvent liée à un contexte. Par exemple, beaucoup de gens trouvent que le parmesan sent le vomi tant qu'ils ne savent pas ce que c'est. Donc, si l'on en croit l'étude, cet affreux fumet qu'on associe régulièrement à l'odeur des vieux aurait comme seule origine des souvenirs peu plaisants.

LeVif.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires