L'étoile mystérieuse qui fait douter les astronomes

16/10/15 à 13:30 - Mise à jour à 19/10/15 à 10:40

L'observation d'une étoile pose question parmi les astronomes. Sa lumière est altérée, mais par quoi ? Les scientifiques s'interrogent sur l'éventualité de l'influence d'une civilisation extraterrestre sur le rayonnement de l'astre.

L'étoile mystérieuse qui fait douter les astronomes

© iStock

"Nous n'avions jamais rien vu de tel," a raconté Tabetha Boyajian, une astronome de l'université américaine de Yale, au New Scientist. "C'était très étrange. Au début, nous suspections une erreur dans la collecte des données ou un défaut de notre télescope, mais nous avons vérifié : tout s'est déroulé normalement."

Une modification irrégulière du scintillement de l'étoile

L'étoile s'appelle KIC 8462852 et son observation étonne et laisse la communauté scientifique sans réponses. En effet, l'étoile, située à 1.480 années-lumière de la Terre, ne scintille pas comme elle le devrait. A intervalles irréguliers, la lumière qu'elle reflète se réduit de manière soudaine, comme si quelque chose passait devant l'astre.

L'étoile a été découverte grâce au programme Planet Hunters, lancé par l'université de Yale en 2010, qui exploite les données du télescope spatial Kepler (NASA) pour détecter les exoplanètes en observant les étoiles de l'univers, explique The Atlantic.

Ce n'est pas inhabituel d'avoir une modification du rayonnement d'une étoile. Cela arrive quand celle-ci a un corps en orbite autour d'elle. Mais dans ce cas-ci, les diminutions du rayonnement sont complètement irrégulières, ce qui exclut la théorie du corps en orbite.

Quelque chose bloque donc la lumière de KIC 8462852. Mais quoi ? Quelle que soit la réponse, cela ne peut être que quelque chose d'unique puisque, sur les 150.000 étoiles observées, elle est la seule à comporter cette anomalie.

L'hypothèse des extraterrestres

L'astronome Tabetha Boyajian a donc publié un article sur les possibles explications de cet étrange comportement. Elle a demandé l'avis de Jason Wright, chercheur à l'université de Penn State, spécialiste de la recherche de civilisations extraterrestres.

"Quand Tabetha Boyajian m'a montré les données, j'ai été stupéfait," raconte Wright à Slate. "Face à des données inexplicables, l'influence d'éventuels aliens doit toujours être la dernière hypothèse envisagée. Mais dans ce cas précis, ce que l'on observe ressemble à ce qu'on pourrait attendre d'une civilisation extraterrestre."

L'existence d'une vie extraterrestre autour de KIC 8462852 n'est cependant ni prouvée ni vérifiée. Boyajian et Wright restent prudents. "Nous nous devons de rester parfaitement sceptiques," précise Jason Wright. "Mais c'est une hypothèse."

En savoir plus sur:

Nos partenaires