L'anti-tabac Champix rendrait les patients suicidaires

10/01/11 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Source: Le Vif

1200 plaintes aux Etats-Unis, au moins 13 cas d'effets indésirables en Belgique, le substitut nicotinique Champix fait l'objet d'une enquête de l'Agence américaine du médicament (Food and Drug administration, FDA). Le médicament agit de telle façon sur l'humeur qu'il conduirait à des pensées suicidiaires.

L'anti-tabac Champix rendrait les patients suicidaires

© Belga


Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a reçu jeudi dernier un dossier de plaintes accusant son anti-tabac Champix de causer des états suicidaires, voire des passages à l'acte. L'ensemble des dossiers émanant de tous les Etats-Unis a été centralisé dans un tribunal fédéral de l'Alabama. Le tribunal a déjà enregistré plus de 1200 plaintes.

Si elle n'en est qu'à ses prémisses, l'enquête lancée sur Pfizer pourrait se solder par un chèque très élevé du laboratoire américain, pour peu que la justice établisse des défaillances dans la conduite des essais cliniques préalables à la commercialisation du médicament.

Surveillé aussi en Belgique


L'anti-tabac Champix, unqiuement acessible sous prescription, est aussi sous surveillance en Belgique.Selon le quotidien Le Soir, si les plaignants obtiennent gain de cause en justice, il est possible que l'Agence américaine du médicament décide à terme de retirer le médicament du marché.

Le laboratoire américain Pfizer se défend quant à lui, rétorquant qu'il n'existe pas de preuves scientifiques que les effets secondaires des patients aient été provoqués par le Champix.

En Belgique, Test-Achats avait enregistré, en mai 2010, 13 cas au moins signalant une humeur dépressive, des idées suicidaires ou une modification du comportement.

Le Vif.be, avec Belga et L'express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires