Fumer dès 16 ans cause des dégâts irréversibles

26/05/11 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Le Vif

Alors qu'on pensait qu'il fallait plusieurs années pour que le tabagisme ait un effet biologique, une étude de toxicologues de l'UCL réalisée auprès d'adolescents prouve aujourd'hui qu'après un an seulement de tabagisme, des marqueurs de l'immunité naturelle sont attaqués par la fumée, rapporte Le Soir.

Fumer dès 16 ans cause des dégâts irréversibles

© Thinkstock

L'UCL a réalisé son étude auprès de 845 adolescents âgés de 16 ans en moyenne dont on a mesuré des données relatives à l'immunité.

Elle révèle pour la première fois que les destructions apportées aux poumons sont constatées au niveau cellulaire bien plus tôt que ce qu'on croyait. Les chercheurs ont découvert que chez les jeunes fumeurs de 16 ans qui consomment un paquet par jour depuis un an seulement, la concentration de certaines cellules immunitaires des bronches diminue de 61 %, de même que le monoxyde d'azote (-42 %), essentiel pour assurer un bon échange de l'oxygène vers la circulation sanguine.

Si l'effet est maximal pour un paquet quotidien, "il est toutefois déjà constaté dès la consommation de cinq cigarettes par jour, de manière proportionnelle à la dose", précise le quotidien.

On ne sait toutefois pas encore indiquer si cet effet est réversible, seul le suivi de ces adolescents permettra de le dire.

Les chercheurs concluent toutefois sur le fait que "même une consommation débutante de tabac, dès un certain niveau, provoque un impact non négligeable sur l'immunité du fumeur. Et ceci alors qu'il ne ressent aucun symptôme".

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires