Expédition Amelia Earhart : "davantage de questions que de réponses"

24/07/12 à 20:39 - Mise à jour à 20:39

Source: Le Vif

Le navire parti à la recherche de l'aviatrice américaine Amelia Earhart, disparue dans le Pacifique en 1937, est rentré bredouille mais en espérant avoir trouvé des indices, a annoncé l'expédition sur son site internet.

Expédition Amelia Earhart : "davantage de questions que de réponses"

© REUTERS

"Comme c'est souvent le cas avec les recherches sur le terrain, nous revenons avec davantage de questions que de réponses", a indiqué le Earhart Project dans un communiqué. "Nous sommes bien entendu déçus de n'avoir pas fait de découverte renversante, mais nous sommes toujours aussi déterminés à chercher afin de retrouver toutes les pièces du puzzle."

L'expédition, partie de Hawaii le 3 juillet, a prospecté l'île de Nikumaroro, dans l'archipel de Kiribati, où des passionnés estiment qu'Amelia Earhart a pu se poser en catastrophe et même survivre quelque temps lors de sa tentative de boucler un tour du monde par l'est au niveau de l'équateur.

L'expédition, organisée par l'Université d'Hawaii, a prévu d'examiner attentivement des images vidéo à la recherche d'indices de l'avion qui aurait sombré au fond d'un lagon.

Disparue !

Le 2 juillet 1937, Amelia Earhart, 39 ans, accompagnée du navigateur Fred Noonan, accomplissait la dernière étape d'un tour du monde à bord d'un bimoteur Lockheed Electra, tentant de rallier la Californie après avoir décollé de Nouvelle-Guinée.

Elle avait prévu de se poser sur l'île d'Howland afin de se ravitailler en carburant. Quelques heures après le décollage, elle annonçait dans un dernier message radio qu'elle n'arrivait pas à localiser l'île et que "le carburant commençait à baisser". Puis plus rien. Malgré les recherches, aucune trace de l'avion n'a été détectée.

Pourtant, selon les membres de l'expédition de recherche, les deux aviateurs ont pu se poser sur le minuscule atoll inhabité de Nikumaroro, à 480 km de Howland, et y ont survécu quelque temps car une série d'indices, y compris des transmissions radio, avaient été découverts à l'époque.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires