Etats-Unis : décès de neuf personnes à la suite de transfusions dans six hôpitaux

31/03/11 à 10:11 - Mise à jour à 10:11

Source: Le Vif

Une enquête a été ouverte dans l'Etat d'Alabama, aux Etats-Unis, pour déterminer les causes exactes de la mort de neuf personnes, suite à des transfusions de compléments alimentaires contaminés par une bactérie.

Etats-Unis : décès de neuf personnes à la suite de transfusions dans six hôpitaux

© Thinkstock

Dix autres patients qui ont reçu ce complément, ont également été malades à cause de cette bactérie appelée Serratia marcescens. Elle est le plus souvent trouvée dans l'eau, notamment du robinet ou dans les salles de bain. Cette bactérie a pu contaminer le sang des patients via le fluide administré par cathéter.

Ce complément est généralement administré a des patients qui ont des problèmes gastriques, y compris à la suite d'une chimiothérapie ou après une opération. Ce mélange est livré aux hôpitaux dans des containers supposés stériles et a une durée de vie limitée.

Selon les propos du docteur Alexander J. Kallen, du Centre de Contrôle des Maladies et de la Prévention, dans le New-York Times, d'autres enquêtes de ce genre ont souvent déterminé que la contamination avait eu lieu pendant le mélange des compléments. "Historiquement, nous avons constaté un problème dans le processus de fabrication", a dit le docteur Kallen.

Le docteur Donalds E. Williamson, du ministère de la santé de l'Etat d'Alabama, a cependant souligné dans le New-York Times qu'il ignorait si ces décès étaient dus à cette bactérie ou s'ils étaient liés à une maladie sous-jacente. "Je ne peux pas attribuer ces neuf décès à la Serratia marcescens", a-t-il dit. "Ces patients recevaient un traitement, donc ils étaient malades par définition."

L'enquête a cependant déjà déterminé que les compléments transfusés provenaient de la même pharmacie, Meds VI. Les produits ont été retirés de la vente et l'entreprise a fermé ses portes de son plein gré.

Le Vif.be

Nos partenaires