En cas de manque de sommeil, des zones du cerveau s'endorment

27/04/11 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

Source: Le Vif

En cas de manque de sommeil, les neurones de petites zones du cerveau des rats peuvent se mettre brièvement hors circuit, comme en état de sommeil, même si l'animal reste éveillé. Ces conclusions pourraient expliquer des pertes de vigilance chez l'homme.

En cas de manque de sommeil, des zones du cerveau s'endorment

© Thinkstock

"Avant même qu'on se sente fatigué, il y a des signes dans le cerveau montrant que l'on doit cesser certaines activités exigeant d'être vigilant", déclare Chiara Cirelli, professeur de psychiatrie à l'Université de Wisconsin-Madison (Etats-Unis) et co-auteur de l'étude paraissant dans la revue scientifique "Nature".

"Des groupes spécifiques de neurones peuvent s'endormir, avec des conséquences négatives sur la performance", ajoute-t-elle dans un communiqué. "Lorsque nous avons sommeil, nous faisons des erreurs, notre attention se relâche et notre vigilance chute", poursuit la chercheuse.

Les scientifiques pensaient jusque là que la privation de sommeil affectait généralement tout le cerveau. Les électroencéphalogrammes (EEG) montrent des profils d'ondes cérébrales typiques de l'état éveillé ou endormi.

L'étude, conduite sur une douzaine de rats dont l'endormissement était retardé de quatre heures, a remis en cause cette théorie.

Dans un cerveau privé de sommeil, différents neurones peuvent tour à tour se mettre en sommeil dans différentes zones du cerveau, s'étonnent les chercheurs. Plus l'endormissement était retardé, plus la fréquence de ces périodes de sommeil local augmentait.

Le vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires