Des pluies acides ont accompagné la disparition des dinosaures

10/03/14 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Le Vif

La météorite géante qui a frappé la Terre voici 65 millions d'années n'a pas seulement éradiqué les dinosaures et d'innombrables autres espèces terrestres. Elle a aussi provoqué des pluies acides qui ont rendu invivable la surface des océans, selon une étude.

Des pluies acides ont accompagné la disparition des dinosaures

© Thinkstock

Des chercheurs japonais ont tenté de recréer dans leur laboratoire les conditions qui prévalaient lors de la dernière crise d'extinction massive qu'a connue notre planète. Selon leurs conclusions, l'impact de la météorite de Chicxulub qui s'est abattue sur la péninsule du Yucatan, dans l'actuel Mexique, a instantanément vaporisé des roches riches en soufre, produisant un épais nuage de trioxyde de soufre (SO3).

Mélangé à la vapeur d'eau de l'atmosphère, ce gaz provoque des pluies d'acide sulfurique qui seraient tombées à la surface de la Terre en l'espace de quelques jours, acidifiant la couche supérieure des océans et tuant de nombreuses espèces marines.

Autrement dit, seules les espèces marines capables de résister à ces eaux mortelles ou de se réfugier plus en profondeur auraient survécu, pour ensuite coloniser des mers vidées de leurs autres habitants.

Sur terre, la chute de la météorite de 10 km de diamètre aurait, selon le scénario le plus communément admis par les scientifiques, déchaîné un déluge de feu et soulevé une tempête de poussière à l'échelle mondiale.

De 60% à 80% des espèces existantes auraient disparu à la suite de cet événement, qui constitue pour les paléontologues la "limite Crétacé-Tertiaire" marquant le début d'une nouvelle ère géologique. Les dinosaures, petits ou grands, qui avaient régné sur terre pendant quelque 165 millions d'années disparurent, laissant toute la place nécessaire aux mammifères pour se développer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires