Des parents toujours pressés

02/02/11 à 08:33 - Mise à jour à 08:33

Source: Le Vif

Selon une étude de la Ligue des Familles, 49% des parents se disent pressés, à devoir courir toujours ou souvent après le temps. Les causes invoquées sont d'abord la dispersion école/maison/travail. Ces situations engendrent évidemment un stress accru chez les parents pressés.

Des parents toujours pressés

© Thinkstock

Près d'un parent sur deux court après le temps, ce qui provoque beaucoup de stress, selon une étude réalisée auprès de mille parents francophones par la Ligue des familles, publiée mercredi dans le quotidien Le Soir. 24 pc des parents disent courir "toujours" après le temps et 25 pc "souvent", quelle que soit la Région ou l'âge des enfants. Les femmes actives, âgées de 25 à 39 ans avec un conjoint qui travaille courent toutefois plus que les autres.

Ce manque de temps provoque beaucoup de stress (71 pc des sondés) voire une certaine inquiétude (16 pc), des problèmes auxquels les femmes sont plus exposées que les hommes, en particulier celles qui élèvent seules un ou des enfants. Ce stress touche aussi les personnes qui disposent à priori de plus de temps, soit les travailleurs à temps partiel, les demandeurs d'emploi et les seniors (+60 ans).

Parmi les raisons citées par les parents pour expliquer cette difficulté à gérer son temps on retrouve la dispersion école/travail/maison (31 pc), la pression professionnelle (26 pc), les déplacements en voiture ou en transports en commun (16 et 14 pc). Un parent sur quatre invoque aussi une difficulté personnelle. Les travailleurs peu qualifiés soumis à des horaires fragmentés ou décalés et ceux occupant des postes à responsabilité sont les plus touchés.

L'étude révèle également que les différents types de congés parentaux sont peu ou mal connus et jugés peu accessibles et met en avant le manque de places d'accueil à prix abordable et avec un horaire adapté aux besoins horaires des parents. Les horaires et congés scolaires et la garde des enfants malades sont également cités comme facteurs de stress.

LeVif.be; avec Belga

Nos partenaires