Des nouveaux-nés pas si naïfs que ça...

07/12/11 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Le Vif

Aurait-on dupé les nourrissons pendant trop longtemps ? D'après une étude récente réalisée à l'université Concordia de Montréal, les bébés, même âgés de seulement quelques mois, auraient la capacité de distinguer rapidement le vrai du faux.

Des nouveaux-nés pas si naïfs que ça...

© Image Globe

Croire que les bébés reproduisent tout ce qu'ils entendent et voient dans leur entourage n'est qu'une idée reçue. Selon une étude publiée dans la revue Infant Behavior and Development, la capacité des nouveaux-nés à détecter les mensonges et à ne pas suivre les personnes "peu fiables" qui les auraient auparavant induits en erreur est plus développée que ce que l'on pourrait penser.

Diane Poulin-Dubois, du Département de psychologie de l'Université Concordia et membre du Centre de recherche en développement humain, explique que le nourrisson est sensible dès son plus jeune âge à la crédibilité et qu'il se servirait de celle-ci pour orienter son apprentissage.

Ivy Brooker, coauteure de cette recherche, précise que si un nourrisson imite le comportement d'un adulte fiable, il peur juger irrationnel, inefficace et donc indigne d'imitation celui d'un adulte non fiable.

Deux expériences réalisées avec deux groupes de nourrissons âgés de 13 à 16 mois ont permis de constater les faits. En vérifiant si un jouet était bien présent dans une boite suscitant l'enthousiasme d'adultes "évaluateurs", les nourrissons ont pu tester la crédibilité de ces derniers.

Une seconde tâche d'imitation suivait : le même évaluateur devait actionner un interrupteur avec son front pour faire de la lumière. Seulement 34% des nourrissons ayant eu affaire à un adulte peu fiable ont imité ce comportement irrationnel, contre 61% du groupe ayant rencontré les évaluateurs fiables.

A l'avenir, les adultes devront garder à l'esprit que tromper un bébé n'est pas chose facile...

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires