Des momies datant de l'âge de Bronze découvertes en Grande-Bretagne

05/10/15 à 10:59 - Mise à jour à 19/10/15 à 13:38

La découverte de momies datant de l'âge de Bronze en Grande-Bretagne bouscule les certitudes concernant les rites funéraires de l'époque.

Des momies datant de l'âge de Bronze découvertes en Grande-Bretagne

Squelette momifié pendant l'âge de Bronze retrouvé en Grande-Bretagne. © Geoff Morley/Université de Sheffield

Lorsqu'on pense aux momies, on pense immédiatement à l'Egypte ancienne. Une découverte scientifique vient bouleverser cette certitude dans une étude publiée dans le magazine Antiquity. En effet, des momies datant de l'âge de Bronze ont été découvertes en Grande-Bretagne par des scientifiques de l'Université de Sheffield. Cette découverte montre que la préservation des corps par momification aurait bel et bien eu lieu en Grande-Bretagne entre 2500 et 800 ans avant Jésus-Christ, rapporte le site ScienceMag.

Ce ne sont cependant pas des momies telles qu'on les imagine qui ont été retrouvées par les chercheurs. Pour déterminer si les Britanniques momifiaient leurs morts à l'époque, les archéologues ont examiné des squelettes présents dans des sépultures britanniques et les ont comparés avec des momies bien conservées provenant du Yémen et d'Irlande.

Des momies mal conservées à cause de l'humidité du sol

Comment dès lors les scientifiques peuvent être sûrs d'avoir découvert des momies ? "Notre équipe a découvert qu'une analyse microscopique des os pouvait déterminer si le squelette en question avait précédemment été momifié, même si ce dernier a été enterré dans un environnement défavorable aux restes momifiés", explique le Dr Tom Booth dans le communiqué de l'Université de Sheffield.

Le processus de momification empêche notamment aux bactéries d'être présentes sur le corps d'une personne récemment décédée. Grâce à ce procédé, la chair peut rester préservée pendant des siècles dans un climat sec, mais ce n'est pas le cas dans le sol humide du Royaume-Uni. L'analyse de 34 corps présents dans des sépultures britanniques a révélé que seulement quelques squelettes avaient subi des dégradations bactériennes. C'est ce constat qui a permis aux scientifiques de l'Université de Sheffield de privilégier la piste de la momification.

Ailleurs en Europe ?

"L'idée que les communautés britanniques de l'âge de Bronze, et potentiellement européennes, aient investi dans la momification modifie fondamentalement notre perception des rites funéraires et de nos croyances en cette période de l'Histoire", concluent les chercheurs dans un communiqué.

Des momies ont déjà été découvertes dans d'autres pays (Chine, Chili, Japon, etc.), à diverses époques, mais jamais en Europe à une période si ancienne, précise Slate

Nos partenaires